Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
6 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
27 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
41 jours

Ferrari et Mercedes abordent Monza avec des inquiétudes moteur

partages
commentaires
Ferrari et Mercedes abordent Monza avec des inquiétudes moteur
Par :
5 sept. 2019 à 06:30

Les équipes Mercedes et Ferrari vont vraisemblablement aborder le Grand Prix d'Italie 2019 de F1 avec quelques craintes concernant la fiabilité de leurs unités de puissance suite à des défaillances pour leurs clients à Spa.

Sur les six monoplaces dotées de nouveaux blocs Mercedes, deux ont rencontré des problèmes moteur importants, alors que sur les trois ayant reçu la nouvelle mouture du bloc Ferrari, une a connu un souci. Tous les pilotes concernés, à savoir Sergio Pérez (Racing Point), Robert Kubica (Williams) et Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo), ont dû changer de bloc ou revenir à une version antérieure.

Du côté de Mercedes, qui a immédiatement renvoyé pour analyse les deux unités de puissance défectueuses à son usine moteur de Brixworth, en Grande-Bretagne, les inquiétudes ont été importantes en course à Spa et devraient le rester en attendant les conclusions de l'enquête. "Ça n'a pas été un bon week-end", a déclaré Toto Wolff, directeur exécutif de l'Étoile, sur ce sujet.

Lire aussi :

"Nous avons introduit la Phase 3 de notre unité de puissance et nous avons rencontré des défaillances sur les voitures de Checo et de Robert, qui ne sont pas comprises. Ça ne nous a pas trop compromis, un petit peu. Nous n'avons pris aucun risque en course. Mais il ne s'agissait clairement pas d'une situation confortable. Les problèmes semblaient différents et ne sont pas encore analysés et compris."

Du côté de la Scuderia, le nouveau moteur ne sera utilisé qu'à partir de Monza, une semaine après la plupart des clients. Mais le souci rencontré par Giovinazzi suscite de l'inquiétude. "Nous devons analyser ce qui s'est passé car une de ces défaillances devrait être liée à quelque chose de défectueux, d'assez détectable", a déclaré Mattia Binotto, directeur de Ferrari, en réponse à une question de Motorsport.com, indiquant que le moteur devait être de retour lundi à Maranello. "La première nécessité sera de le démonter et d'essayer de comprendre. Nous avons encore quelques jours pour réagir. Mais oui, c'est une inquiétude."

Il est à noter que Kimi Räikkönen, qui n'a pas été doté d'un nouveau moteur à Spa ne devrait vraisemblablement pas en bénéficier non plus à Monza, selon les dires de Fred Vasseur, team principal d'Alfa Romeo. Le Finlandais écopera d'une pénalité sur la grille à son prochain changement.

Avec Adam Cooper 

Article suivant
Leclerc se sent prêt à jouer le titre

Article précédent

Leclerc se sent prêt à jouer le titre

Article suivant

La lenteur des tours de sortie en qualifs n'inquiète pas la FIA

La lenteur des tours de sortie en qualifs n'inquiète pas la FIA
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Lieu Autodromo Nazionale Monza
Auteur Fabien Gaillard