Loin de Ferrari et Mercedes, Red Bull sans illusion ni surprise

Alors que le Grand Prix de Bahreïn s'était avéré prometteur, Red Bull n'est pas dans le coup à Sotchi. Pire, l'écart est abyssal entre les RB13 et le quatuor de tête composé des Ferrari et Mercedes.

Loin de Ferrari et Mercedes, Red Bull sans illusion ni surprise
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Christian Horner, directeur d'équipe, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13

Cinquième des qualifications, Daniel Ricciardo affiche ainsi un déficit de 1"7 sur le poleman Sebastian Vettel. Néanmoins, ce différentiel ne surprend pas dans les rangs de l'écurie de Milton Keynes, qui s'attendait à souffrir énormément sur le tracé russe.

"Si l'on regarde l'année dernière, je crois que nous étions à deux secondes", rappelle à Motorsport.com Christian Horner, team principal de Red Bull Racing. "Je crois donc que ce circuit met en lumière nos faiblesses. Nous avons encore beaucoup de travail à faire. Cinquième, c'est en fait notre meilleure position sur la grille depuis que nous venons sur ce circuit. Cela démontre encore que c'est loin d'être le tracé où nous sommes les plus forts."

Deuxième représentant Red Bull sur la grille, au septième rang, Max Verstappen ne possède que trois dixièmes d'avance sur la Renault de Nico Hülkenberg. Alors que Helmut Marko, consultant spécial de Red Bull, aurait évoqué dans la presse allemande la possibilité que l'écurie du constructeur français utilise une spécification moteur différente, Christian Horner relativise la rumeur.

"Nous espérons que ce n'est pas le cas. Je serais très surpris si ça l'était", lance-t-il. "Nous avons vu assez souvent que la Renault était bonne en qualifications, et moins en course. Il faut faire l'équilibre entre les deux éléments, les qualifications et la course. Sans faire d'erreur, nous devons travailler sur le châssis, mais ici, c'est un circuit où le moteur compte avant tout."

L'objectif réaliste de Ricciardo

Dimanche, Daniel Ricciardo se concentrera avant tout sur le fait de conserver la position qui est la sienne sur la grille. L'Australien n'imagine pas un instant venir troubler la quiétude du match à quatre devant lui.

"Nous savions que nous ne pouvions pas faire mieux que cinquième", assure-t-il. "Je suis content d'être la meilleure Red Bull. Je ne pouvais pas faire mieux. L'écart de temps est immense, mais nous savons que ce circuit n'est pas notre force. Nous pouvons espérer rester dans le top 5, c'est un objectif réaliste. Il y aura probablement une bataille entre Mercedes et Ferrari, espérons que la lutte pour la victoire sera passionnante."

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Hamilton : "Je n'étais pas à mon optimum"
Article précédent

Hamilton : "Je n'étais pas à mon optimum"

Article suivant

Massa montre que "l'âge n'est qu'un nombre !"

Massa montre que "l'âge n'est qu'un nombre !"
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Formule 1
27 oct. 2021
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021