Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - Ferrari a modifié ses rétroviseurs controversés

Les équipes de F1 savent que produire une voiture victorieuse a un prix, les rivaux et les cyniques suggérant souvent que la rapidité d'une monoplace provient d'un avantage illégal.

Technique - Ferrari a modifié ses rétroviseurs controversés

Ferrari est donc sous la loupe des inspecteurs techniques et de la FIA. Ainsi, elle a été au centre des affaires en matière de combustion d’huile, de second réservoir d’huile, d’échappements soufflés, mais rien d’illégal n’a été trouvé pendant les inspections en marge des GP.

Toutefois, il a été constaté que les fameux rétroviseurs de la SF71H ont été légèrement modifiés pour le Grand Prix d’Azerbaïdjan à Bakou, ce qui semble démontrer que Ferrari demeure sous le microscope de la FIA…

Pontons de la Ferrari SF71H, GP d'Australie
Pontons de la Ferrari SF71H, GP d'Australie

Photo de: Giorgio Piola

Ces rétroviseurs, creux et aux formes aérodynamiques, permettent aux flux d’air de faufiler à travers le caisson afin d’être soufflés à un endroit stratégique de la voiture. Pour la course de Bakou, le caisson des rétroviseurs a été modifié afin de respecter le règlement technique à 100%, puisque certaines écuries rivales se sont interrogées sur le fait que ces artifices pouvaient ne pas répondre entièrement à l’esprit du règlement.

Diagramme de la FIA
Diagramme de la FIA

Photo de: FIA

L’article 3.5.5 du Règlement Technique précise qu’aucune partie de la carrosserie incluse dans une région rectangulaire située devant le ponton et le bord d’attaque du fond plat ne peut être vue depuis le dessus (marquée en rouge sur le diagramme ci-dessus issu du règlement de la FIA). Ferrari a toutefois trouvé une faille en utilisant l’article 3.5.2 a qui permet aux rétroviseurs d’être situés à des endroits où une autre pièce de carrosserie ne doit pas se trouver.
Rétroviseur de la Ferrari SF71H
Rétroviseur de la Ferrari SF71H

Photo de: Giorgio Piola

On aurait donc pu penser que les rétroviseurs de Ferrari étaient en contradiction avec l'article 3.5.5, car les arêtes du fond plat utilisées cette année peuvent être vues entre le bord d’attaque du ponton et du fond plat, de même que le bord de fuite du caisson du rétroviseur quand il est vu de dessus.

Les Mercedes W09 et Red Bull RB14 possèdent aussi des arêtes de fond plat semblables, mais elles respectent l’article 3.5.5 en faisant chevaucher cette région par le caisson du rétroviseur, ce qui empêche ces éléments d'être vus.

Ferrari aurait bien pu déplacer ses rétroviseurs vers l'arrière, mais cela aurait sans nul doute annihilé l’effet aérodynamique recherché.

Rétroviseurs de la Ferrari SF71H
Rétroviseurs de la Ferrari SF71H

Photo de: Giorgio Piola

Les rumeurs qui commençaient à se faire entendre dans le paddock ont incité Ferrari à apporter quelques modifications afin d’éliminer tout doute quant à leur légalité. Les ingénieurs ont donc ajouté trois arêtes sur la surface supérieure des caissons des rétroviseurs afin qu’ils masquent les trois arêtes de fond plat lorsqu’on regarde la monoplace depuis le dessus.

Dérive de l'aileron avant de la Ferrari SF71H
Dérive de l'aileron avant de la Ferrari SF71H

Photo de: Giorgio Piola

Modifications à l’aileron avant

Ferrari n’a pas modifié que les caissons de ses rétroviseurs, mais aussi l’aileron avant afin de mieux l'adapter aux exigences du circuit urbain de Bakou.

L’aileron avant de la SF71H est nouveau, et la Scuderia a modifié les canards intérieurs de la dérive latérale, passant de deux à un seulement [1].

La partie arrière de la dérive est désormais beaucoup plus courbée vers l’extérieur, et dispose d’une fente qui permet à une plus grande quantité d’air d’être déviée loin du pneu avant [2]. Ceci permet aussi de rattacher le petit déflecteur [3] au volet supérieur et non plus à l’extrémité arrière de la dérive.

Le mouvement de ce petit volet est maintenant contrôlé par celui des volets qui bougent avec les contraintes aérodynamiques, ce qui modifie son interaction avec le sillage des pneus et peut probablement améliorer l’appui et réduire la traînée selon la vitesse de la voiture.

 

partages
commentaires
1977 - Le premier Grand Prix de Gilles Villeneuve avec McLaren
Article précédent

1977 - Le premier Grand Prix de Gilles Villeneuve avec McLaren

Article suivant

La FIA rejette toutes les demandes de réexamen de Williams

La FIA rejette toutes les demandes de réexamen de Williams
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021