Ferrari n'est "clairement pas aussi rapide qu'à Monaco"

Pour Carlos Sainz, Ferrari n'est "clairement pas aussi rapide qu'à Monaco" dans les rues de Bakou, en dépit de sa troisième place lors des deux séances d'essais libres de ce vendredi.

Ferrari n'est "clairement pas aussi rapide qu'à Monaco"
Charger le lecteur audio

La Scuderia Ferrari a surpris à Monaco en se positionnant rapidement et à la régulière comme un candidat non seulement au podium mais aussi à la victoire, même si cette ambition a été contrariée par l'accident des qualifications et le forfait de Charles Leclerc qui avait signé la pole.

Deux semaines plus tard, l'écurie de Maranello figure encore parmi les leaders au sortir de la première journée de roulage sur le circuit de Bakou, un autre tracé en ville mais bien plus rapide que celui de la Principauté.

Carlos Sainz a en effet bouclé les deux séances du jour en troisième position, alors que Leclerc a signé le quatrième temps de la seconde, malgré une nouvelle sortie de piste. Alors, vraie dynamique qui s'est enclenchée ou performances en trompe-l'œil en attendant le réveil d'autres structures ?

Lire aussi :

"Nous sommes assurément plus rapides que prévu", a reconnu Sainz avant de tempérer : "Il est aussi vrai que j'ai bénéficié de plusieurs aspirations sur mes bons tours. Sur les longs relais, nous n'avons pas vu le rythme clairement. Donc l'image globale n'est peut-être pas aussi claire qu'elle pourrait l'être."

"Demain sera probablement un meilleur indicateur, mais nous ne sommes clairement pas aussi rapides qu'à Monaco, c'est certain. Je pense que Red Bull est plus rapide à la fois sur les courts et les longs relais, et il faut juste que nous continuions de travailler et que nous établissions s'il est possible de trouver un peu plus de temps."

Un point de vue partagé par Leclerc : "Je pense que McLaren est très, très rapide, mais ils ne l'ont pas montré pour je ne sais quelle raison aujourd'hui. Peut-être que ça a été une journée moins tranquille par rapport à nous. J'ai l'impression qu'ils ont encore un peu d'avance sur nous ici. Il faut attendre de voir demain."

"Sans aucun doute Red Bull, et Mercedes, je ne sais pas vraiment ce qui s'est passé non plus, mais je suis presque sûr qu'ils seront devant. Et ce sera essentiellement une lutte avec McLaren, c'est notre principal concurrent, donc nous devons nous assurer que nous faisons tout parfaitement, parce qu'ils font très peu d'erreurs cette année. Nous allons donc essayer de maximiser notre potentiel, et j'espère que nous pourrons les devancer beaucoup plus en qualifications."

partages
commentaires
Leader à Bakou, Pérez "comprend enfin mieux" la Red Bull
Article précédent

Leader à Bakou, Pérez "comprend enfin mieux" la Red Bull

Article suivant

Alpine a "une chance" de Q3 selon Alonso

Alpine a "une chance" de Q3 selon Alonso
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021