Ferrari et Pirelli contraints de mettre fin à leurs essais

Ferrari et Pirelli ont été contraints d'annuler la seconde journée d'essais qui devait avoir lieu à Fiorano ce vendredi, suite à l'accident de Sebastian Vettel survenu hier.

Pirelli devait mener deux journées d'essais sur le circuit italien avec le concours de la Scuderia Ferrari, afin de travailler sur ses pneus pluie 2017. Cependant, le roulage a été stoppé jeudi en début d'après-midi, après une sortie de piste de Sebastian Vettel.

Le pilote allemand a heurté les protections et la SF15-T modifiée utilisée pour ces tests a été sévèrement endommagée. Rapidement rapatriée à Maranello, la monoplace adaptée avec des éléments aéro permettant de simuler les appuis générés par le nouveau règlement technique n'a pas pu être réparée.

Plus que le temps nécessaire pour réparer, c'est le manque de pièces de rechange qui a conduit à la décision d'abandonner le programme d'essais. Ce vendredi, c'est le réserviste de Ferrari, Antonio Giovinazzi, qui devait prendre le volant.

Avec ces essais, Pirelli souhaitait obtenir un précieux retour d'informations de la part de Sebastian Vettel. Le manufacturier italien cherche à améliorer la montée en température de ses pneus pluie, tandis que des départs arrêtés pourront désormais avoir lieu cette année après une course lancée derrière la voiture de sécurité sur piste humide.

Jeudi, les conditions de roulage étaient particulièrement délicates à Fiorano, où la température ne dépassait pas les 5°C. Suite à sa sortie de piste, Vettel n'a pas été blessé outre de légers hématomes, notamment au niveau du coude qui a heurté la paroi du cockpit.

Avec Franco Nugnes

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités