Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Ferrari estime possible de corriger rapidement ses faiblesses

partages
commentaires
Ferrari estime possible de corriger rapidement ses faiblesses
Par :
15 mai 2019 à 13:12

La Scuderia est convaincue d'être en mesure de mettre en place les changements nécessaires pour rendre sa monoplace 2019 plus performante. Mais il y a une condition préalable : trouver l'origine des faiblesses identifiées sur la SF90.

Ferrari garde confiance pour trouver des solutions qui lui permettront de gommer rapidement les faiblesses de sa monoplace. La priorité est de percer le mystère derrière les problèmes rencontrés dernièrement, notamment lors du Grand Prix d'Espagne. Ensuite viendra le moment de réagir, et c'est ce point qui tend à rassurer la Scuderia. Les évolutions moteur et aérodynamiques introduites pour le retour en Europe ont porté leurs fruits, mais dans une dimension largement insuffisante pour espérer faire de l'ombre à Mercedes.

Lire aussi :

"Les limites que nous affrontons actuellement étaient déjà présentes lors des premiers Grands Prix de la saison", précise le directeur de Ferrari, Mattia Binotto. "Je pense que la totalité du week-end [de Barcelone] a certainement mis l'accent dessus, et [les faiblesses] étaient assez claires et évidentes. Combien de temps cela prendra [pour les résoudre] ? C'est difficile de répondre. Je pense que le plus important pour nous est de comprendre comment les corriger. Ensuite, je suis quasiment certain que nous pourrons le faire rapidement."

Le fait que les évolutions de Barcelone se soient avérées efficaces n'est pas forcément rassurant, puisque cela renforcerait le scénario d'une philosophie d'ensemble qui n'est pas la bonne avec la monoplace 2019. Cette hypothèse, Ferrari ne l'écartait plus au lendemain du dernier Grand Prix, tout comme celle d'admettre que Mercedes avait réalisé un bien meilleur travail de développement depuis les essais hivernaux.

Les pneus plus décisifs que jamais

Charles Leclerc, Ferrari SF90

L'autre piste à creuser est bien sûr celle de l'exploitation des pneus, qui pose des problèmes à de nombreuses écuries. Les changements sur les gommes 2019 ont peut-être été sous-estimés par certaines équipes, alors que Pirelli a notamment introduit de manière pérenne la bande de roulement plus mince qui avait été utilisée sur quelques tracés seulement en 2018. Mercedes pourrait avoir percé le secret d'utilisation de ces enveloppes bien avant tout le monde…

"Les pneus sont difficiles à gérer, c'est vrai", reconnaît Mattia Binotto. "Les pneus sont un facteur clé de performance sur la voiture, significatif, donc leur gestion et leur optimisation sont déterminantes pour la performance globale de la monoplace. Cette année, ils se comportent différemment de l'an passé. Je dois dire que du côté de Pirelli, ils ont atteint leurs objectifs, car les pneus ne cloquent plus, et c'est certainement une bonne chose en matière de sécurité."

"Néanmoins, comprendre, corriger et optimiser la performance fait partie de notre travail. Si je puis dire, ce n'est certainement pas une tâche facile, évidente ou franche. Ce week-end, nous avons connu différentes situations. La température de piste était assez différente entre le samedi matin et le dimanche après-midi, et ça fait partie des données que nous devons analyser pour comprendre le comportement de notre voiture."

Article suivant
Mercedes a "encore de bonnes idées" pour développer la W10

Article précédent

Mercedes a "encore de bonnes idées" pour développer la W10

Article suivant

Les équipes ne sont pas contre un calendrier à 25 GP

Les équipes ne sont pas contre un calendrier à 25 GP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Boutique
Tags mattia binotto
Auteur Basile Davoine