Ferrari prépare une évolution moteur "significative"

D'ici la fin de saison, Ferrari introduira de nouveaux éléments moteur qui n'ont pas encore été vus à l'œuvre en 2021.

Ferrari prépare une évolution moteur "significative"
Charger le lecteur audio

Ferrari prévoit d'introduire une évolution "significative" de son unité de puissance d'ici la fin de saison, lorsque de nouveaux éléments moteur seront utilisés par ses pilotes après la trêve estivale. Si l'information peut surprendre, alors que le développement moteur a été gelé une fois la saison lancée, elle cadre toutefois avec ce que permet le règlement 2021 de la Formule 1.

Chaque motoriste avait la possibilité l'hiver dernier d'apporter des évolutions sur son groupe propulseur mais Ferrari n'a pas encore effectué tous les changements qui étaient prévus sur sa spécification 2021. Ainsi, alors que la concurrence a introduit les nouveautés dès le début de la saison et s'y tiennent désormais, l'écurie italienne a utilisé certaines pièces à la spécification 2020. C'est donc avec une unité de puissance partiellement évoluée que roule la SF21 depuis plusieurs mois, et les éléments qui n'avaient pas encore basculé sur 2021 le feront plus tard dans l'année.

Le gel des moteur est entré en vigueur l'an dernier afin de réduire les coûts en période de crise sanitaire et économique, limitant donc les possibilités d'évolutions. Si en 2020 les écuries devaient conserver toute la saison la même spécification que celle utilisée au premier Grand Prix, le texte a évolué en 2021 et précise qu'une seule évolution peut être apportée à tout moment au cours de l'année.

"Nous apporterons des développements moteur", confirme Mattia Binotto, directeur de Ferrari. "Pour clarifier la réglementation 2021 : on peut avoir une unité de puissance entièrement nouvelle en 2021. Cela signifie que l'on peut apporter une évolution à tous les composants de l'unité de puissance, que ce soit le moteur à combustion interne, le turbo, le MGU-H, les batteries, le MGU-K, etc. Mais au début de la saison, nous n'avions pas terminé la totalité de l'unité de puissance. Donc il y a encore des pièces qui sont de l'an dernier. Et nous apporterons une évolution de celles-ci. Je pense donc que ce sera un pas en avant important pour nous en fin de saison."

Le timing d'introduction de ces évolutions n'a pas été précisé par Ferrari mais cela ne se fera pas avant le Grand Prix d'Italie le mois prochain. Les troupes de Maranello risquent donc de souffrir sur les circuits à haute vitesse de Spa-Francorchamps et de Monza. Alors que la Scuderia est troisième du championnat constructeurs à égalité de points avec McLaren, Mattia Binotto s'attend donc à une période délicate à partir de la fin du mois.

"Ce sera une course difficile pour nous [en Belgique] car nous sommes à sept dixièmes des meilleurs et l'essentiel de ces dixièmes, au moins 60%, provient du moteur", assure-t-il. "Il nous en manque par rapport aux meilleurs, et nous devons donc envisager d'être derrière Mercedes et Honda. Sur un circuit comme la Belgique, si l'on regarde nos simulations, c'est un circuit où le moteur compte énormément et, sur un tour de qualifications, je pense que la différence sera significative."

Propos recueillis par Jonathan Noble

Lire aussi :

partages
commentaires
Vettel disqualifié : l'appel d'Aston Martin est rejeté
Article précédent

Vettel disqualifié : l'appel d'Aston Martin est rejeté

Article suivant

Aston Martin réfléchit aux suites à donner à son appel

Aston Martin réfléchit aux suites à donner à son appel
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021