Ferrari : Des "jugements irrespectueux" envers les pilotes après Monza

partages
commentaires
Ferrari : Des
Par : Basile Davoine
20 oct. 2018 à 10:30

Maurizio Arrivabene a défendu le timing choisi par Ferrari quant au choix de son line-up 2019, écartant tout lien entre l'annonce et le résultat décevant de la Scuderia lors du Grand Prix d'Italie.

Maurizio Arrivabene, directeur, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Maurizio Arrivabene, directeur de Ferrari, avec Kimi Raikkonen, Ferrari et Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari, dans le garage
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H

Le Grand Prix à domicile de Ferrari, à Monza le mois dernier, a marqué un tournant dans la lutte pour le titre mondial puisque la Scuderia y a laissé filer un doublé qui semblait réalisable. Sebastian Vettel y a perdu des plumes dès le départ, tandis que Kimi Räikkönen a finalement été battu par Lewis Hamilton.

Pourtant, la Scuderia avait signé le doublé en qualifications, mais pas forcément dans l'ordre attendu, le Champion du monde 2007 ayant devancé Vettel sur le fil. Le tout alors qu'il venait d'apprendre qu'il ne serait pas conservé par l'écurie italienne pour la saison prochaine. Pure coïncidence ? Maurizio Arrivabene estime en tout cas que ceux qui affirment le contraire se sont laissés aller à des "jugements irrespectueux" envers les pilotes.

Lire aussi :

Le directeur de Ferrari assure que la prise de décision pour 2019 et le timing de l'annonce n'ont pas influencé le comportement du Finlandais à Monza, là où d'autres imaginent qu'il aurait, dès lors, pu être tenté de jouer sa carte personnelle plutôt que de se placer en lieutenant absolu de son coéquipier.

"Kimi et Sebastian sont deux grands professionnels, avec des années d'expérience derrière eux", insiste Arrivabene dans un entretien accordé à Motorsport.com. "Ce ne sont pas des pilotes de karting qui viennent de commencer. Ce qui a été dit quant au timing de cette situation, ce sont des jugements que je trouve irrespectueux pour les pilotes, qui sont de grands professionnels. Laissez-moi vous dire que, si à chaque fois que Kimi apprend une nouvelle de cette nature il répond par une pole position, alors ça mériterait de le faire chaque week-end."

Ferrari avait informé Räikkönen de sa non-prolongation de contrat à Monza, mais l'annonce officielle de la promotion de Charles Leclerc n'était intervenue que quelques jours plus tard. Invité à justifier le choix du moment, Maurizio Arrivabene s'en est clairement expliqué.

"Je pense qu'il est important de clarifier deux choses", souligne-t-il. "Kimi s'est toujours bien débrouillé à Spa et à Monza, et il était impatient d'avoir une réponse quant à son avenir. Je pense que communiquer une décision comme celle-ci est plus approprié à la veille d'un week-end de course sur un circuit où ça se passe bien, plutôt que lors d'un week-end qui s'annonce plus stressant."

"Idéalement, ça aurait été mieux de communiquer pendant la trêve estivale, nous n'étions pas prêts pour le faire. Et après Monza, ça aurait voulu dire qu'on l'aurait fait avant le week-end du Grand Prix de Singapour."

Propos recueillis par Roberto Chinchero  

Article suivant
Pas de test des ailerons 2019 à Abu Dhabi

Article précédent

Pas de test des ailerons 2019 à Abu Dhabi

Article suivant

Sainz : Les progrès de Honda "commencent à être inquiétants"

Sainz : Les progrès de Honda "commencent à être inquiétants"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités