Ferrari - Räikkönen "n'a jamais aimé" Monaco

Le Grand Prix de Monaco de Kimi Räikkönen a tourné court dimanche dernier, mais pour Maurizio Arrivabene, la situation du Finlandais n’était pas tant liée à sa forme qu’au fait que le circuit de la Principauté ne lui sied guère.

Ferrari - Räikkönen "n'a jamais aimé" Monaco
Kimi Raikkonen, Scuderia Ferrari SF16-H
Kimi Raikkonen, Ferrari
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H

Alors qu’il naviguait en 11e position juste après la fin de la voiture de sécurité virtuelle consécutive à l’accident de Jolyon Palmer, le pilote Ferrari est allé heurter la barrière à l’extérieur de l’épingle du Loews, y brisant son aileron avant. Sa course s’est arrêtée quelques hectomètres plus loin quand, incapable de rejoindre son stand, il a stoppé sa monoplace dans l’échappatoire de la chicane du Port.

Même s’il a connu un début de saison plutôt intéressant avec trois podiums et quatre top 5 en six courses, le Finlandais souffre toujours en qualifications et est globalement devancé par son équipier Sebastian Vettel. Et l'épisode monégasque a encore de quoi alimenter les sempiternelles rumeurs sur un départ en fin de saison.

Cependant, le directeur de la Scuderia, Maurizio Arrivabene, préfère avant tout mettre cette contre-performance sur le compte d’un circuit qui ne convient pas à son pilote. "Monaco est une piste que Kimi n’a jamais aimée", explique-t-il. "Chaque pilote a ses bêtes noires."

"Je me souviens que Michael [Schumacher] n’aimait pas particulièrement le circuit d’Istanbul, et que sur cette piste Massa était toujours plus rapide que lui. Mais Kimi se concentre beaucoup, même si le voyage à Monaco en est un qu’il voudrait volontiers voir être retiré du calendrier. Cependant, je ne suis pas sûr qu’Ecclestone soit d’accord."

Le meilleur résultat de Kimi Räikkönen à Monaco est tout de même une victoire, décrochée en 2005 avec McLaren. Depuis son retour en Formule 1, il n’y a pas fait mieux que 6e.

partages
commentaires
Red Bull a pris les mesures nécessaires après son erreur de Monaco

Article précédent

Red Bull a pris les mesures nécessaires après son erreur de Monaco

Article suivant

Pirelli annonce ses choix de pneus pour Singapour

Pirelli annonce ses choix de pneus pour Singapour
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021