Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
27 jours
C
GP de Styrie
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
33 jours
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
41 jours
C
GP du 70e Anniversaire
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
61 jours
13 août
-
16 août
EL1 dans
69 jours
27 août
-
30 août
EL1 dans
83 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
90 jours

Ferrari accepte le report du règlement 2021 contre ses intérêts

partages
commentaires
Ferrari accepte le report du règlement 2021 contre ses intérêts
Par :
30 mars 2020 à 13:59

Ferrari pense n'avoir aucun avantage à tirer du report de la future réglementation technique, et estime avoir accepté ce sacrifice pour le bien de la Formule 1 et des petites écuries.

Après avoir demandé un léger temps de réflexion, Ferrari s'est finalement rapidement alignée avec les autres écuries du plateau il y a deux semaines lors des discussions traitant du report de la réglementation technique 2021. Néanmoins, la Scuderia estime avoir accepté la proposition pour le bien de la Formule 1 bien qu'elle soit, selon elle, à son désavantage. Rappelons que ce report a été décidé en raison de la crise provoquée par la pandémie de COVID-19 et de l'incertitude énorme qui pèse sur le déroulement de la saison 2020.

Lire aussi :

Cette décision implique notamment le gel des châssis actuels l'hiver prochain, afin de les utiliser également en 2021 moyennant quelques libertés de développement aérodynamique qui doivent encore être discutées. Estimant que la SF1000 a du retard sur la concurrence, en l'occurrence Mercedes et Red Bull Racing, Ferrari craint de se retrouver en difficulté.

"Compte tenu de la base actuelle et des retours d'informations des essais hivernaux, nous ne pensons pas avoir un avantage avec cette décision", explique le directeur de Ferrari, Mattia Binotto, au micro de Sky Italia. "Ce n'était pas une décision facile, mais elle devait être prise. C'est un moment particulier, et il était important d'envoyer un signal responsable pour l'avenir."

"La réglementation [2021] reste la même [qu'en 2020], mais il y aura de la marge pour un développement aérodynamique. Nous devons encore définir cela dans le détail. Nous en discutons avec tous les représentants des écuries et avec la FIA, afin de comprendre ce qui sera gelé et ce qui sera ouvert au développement. Mais nous voulons maintenir l'ADN de la Formule 1, qui demeure la compétition et la comparaison."

Lors de cette interview, le directeur de l'écurie italienne a par ailleurs confirmé la position très claire adoptée à Melbourne, où les écuries sont restées divisées plusieurs heures dans la nuit du jeudi au vendredi quant au fait de courir. Un cas de COVID-19 avait été confirmé chez McLaren, et à la lumière de ce diagnostic, la décision était déjà prise dans les rangs du Cheval Cabré.

"Notre position a immédiatement été claire, nous n'aurions pas roulé même si le week-end s'était déroulé comme prévu", assure Mattia Binotto. "Ferrari n'aurait pas couru, afin de préserver la sécurité de tous les membres de l'équipe. Déjà dans la nuit, nous avions prévenu Charles [Leclerc] et Seb [Vettel] qu'ils pouvaient rentrer chez eux."

Avec Roberto Chinchero  

Article suivant
Comment Bakou espère revenir au calendrier F1 2020

Article précédent

Comment Bakou espère revenir au calendrier F1 2020

Article suivant

Selon Puig, le MotoGP a mieux géré la crise que la F1

Selon Puig, le MotoGP a mieux géré la crise que la F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Boutique
Tags mattia binotto
Auteur Basile Davoine