Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Quand Ferrari recycle de vieilles idées pour progresser

Au cours des derniers Grands Prix, Ferrari a travaillé d'arrache-pied en introduisant une série d'évolutions visant à faire progresser sa SF1000.

Quand Ferrari recycle de vieilles idées pour progresser
Charger le lecteur audio

Pour tirer le meilleur de sa monoplace, Ferrari a récemment introduit une série de nouvelles pièces. Mais dans le même temps, la Scuderia a également fouillé sans ses anciennes idées de conception et les a appliquées à sa voiture 2020.

L'une d'elles, qui est réapparue lors des derniers Grands Prix mais nous avait échappé jusqu'à présent, est un élément placé à l'arrière (flèches rouges ci-dessous) afin de former un tunnel pour le flux d'air se dirigeant vers la petite tranchée creusée dans le fond plat.

Ferrari SF1000 detail
Ferrari SF1000 floor detail

Il s'agit d'une solution qu'employait l'écurie ces dernières saisons, mais qui avait été abandonnée pour 2020. Ferrari avait toutefois conservé la petite tranchée afin de faire passer davantage d'air à l'arrière de la voiture et sous la boîte de vitesses, avant de s'extraire par la portion centrale du diffuseur. 

Comme on peut le voir avec la spécification utilisée en Russie, un petit appendice avait été conservé, peut-être pour tenter de canaliser le flux d'air qui pourrait s'échapper à cet endroit. La solution rétrograde, introduite à Portimão, est plus importante et s'étend davantage afin de créer cette sorte de tunnel que privilégiait auparavant la Scuderia.

Ferrari SF1000 floor tunnel detail
Ferrari SF71H floor channels

Comme on peut le voir avec une vue de face, le tunnel se prolonge sous le triangle inférieur de la suspension (flèche rouge ci-dessus) afin de diriger précisément le flux d'air qui s'engouffre dans la tranchée sans qu'il puisse s'en aller sur les côtés.

Quand on reprend la conception de cette zone de la monoplace, on peut rappeler que cette tranchée est antérieure à l'actuelle réglementation, puisque Ferrari avait en tête d'utiliser une telle solution dès la saison 2016.

Au fil de son développement, la Scuderia a évidemment jugé bon d'inclure l'élément supérieur visant à isoler le flux d'air, de manière à ce que tout fonctionne en s'adaptant à l'architecture du diffuseur.

Reculer pour mieux sauter

Sur la base de ce rétropédalage, il est évident que l'écurie a fait un grand pas en arrière dans son programme de développement, car la majorité des modifications apportées à l'arrière du fond plat et au diffuseur cette saison ont maintenant été abandonnées.

Il est aussi intéressant de constater que Ferrari a fait machine arrière au moment où l'équipe cherchait aussi à comprendre les effets de la réglementation 2021, qui instaurera des amendements au niveau du fond plat, du diffuseur et des écopes de freins arrière.

Ferrari SF1000 floor detail with 2021 rules

Le travail mené par Ferrari sur son fond plat pour préparer 2021.

Cela laisse penser que, tout en travaillant sur le règlement 2021, l'équipe italienne a découvert que cette solution (ainsi que les améliorations rétrogrades apportées à son diffuseur, à son fond plat et à d'autres zones de la monoplace) permettait d'emprunter la meilleure voie de développement possible.  

Un développement en trois phases

La Scuderia a apporté une succession de modifications sur sa SF1000 au cours des derniers Grands Prix. Il s'agissait à chaque fois de changements mineurs s'ajoutant à un package plus important. 

Utilisez les flèches ci-dessous pour passer d'une image à l'autre.

L'ouverture dans le nez de la SF1000
L'ouverture dans le nez de la SF1000
1/7

Lors du Grand Prix de Russie, Ferrari s'est concentré sur l'avant de la voiture en adoptant un nouveau dessin de l'élément en forme de "chasse-neige", chargé de capturer le flux d'air au niveau du nez. L'illustration ci-dessus permet de constater que l'ouverture avait été agrandie.

Photo de: Giorgio Piola

L'aileron avant de la Ferrari SF1000
L'aileron avant de la Ferrari SF1000
2/7

Ferrari a aussi installé un nouvel ensemble d'aubes de dérivation à Sotchi, muni de trois rangées verticales d'appendices. Elles permettent de concentrer le flux d'air pour ensuite mieux le distribuer.

Photo de: Giorgio Piola

Les déflecteurs de la Ferrari SF1000
Les déflecteurs de la Ferrari SF1000
3/7

La seconde phase du développement est intervenue au Nürburgring, pour le Grand Prix de l'Eifel, avec cette fois-ci un accent mis sur le centre de la voiture. À l'avant du groupe de déflecteurs, le grand élément vertical a vu sa position évoluer [1], modifiant ainsi les proportions des deux suivants. Le boomerang supérieur [2] a été muni d'un élément vertical plus important allant jusqu'à la limite extérieure de la voiture [4]. La section verticale du boomerang inférieur, qui était auparavant reliée à l'élément supérieur, est désormais indépendante. Le point où convergent les deux conditionneurs de flux est non seulement bien plus bas qu'avant, mais l'encoche que l'on y trouve est également plus petite [3]. Ces changements ont eu pour conséquence de modifier également la taille et la forme de plusieurs autres éléments autour. Par ailleurs, le bord de fuite du fond plat [5] a lui aussi fait l'objet de changements au niveau de la courbure, de manière à pouvoir capter l'air et produire ses propres vortex.

Photo de: Giorgio Piola

Le diffuseur de la Ferrari SF1000
Le diffuseur de la Ferrari SF1000
4/7

Ferrari avait introduit un nouveau diffuseur lors du deuxième Grand Prix de la saison en Autriche, présentant trois séparateurs verticaux au lieu de deux. Les deux séparateurs intérieurs étaient aussi munis d'encoches.

Photo de: Giorgio Piola

Vue détaillée du diffuseur de la Ferrari SF1000
Vue détaillée du diffuseur de la Ferrari SF1000
5/7

Le diffuseur monté sur la SF1000 au premier Grand Prix en Autriche est finalement très similaire à la spécification utilisée au Portugal, avec seulement deux séparateurs verticaux de chaque côté de la section centrale. Une encoche supplémentaire a également été ajoutée.

Photo de: Giorgio Piola

Le fond plat de la SF1000
Le fond plat de la SF1000
6/7

Par ailleurs, une autre ancienne solution a été utilisée par Ferrari au niveau du fond plat, dans la zone située devant les pneus arrière. Le flap horizontal a été abandonné et remplacé par trois ailettes, ce qui avait déjà été fait l'an dernier avant de disparaître.

Photo de: Giorgio Piola

Les débris sur le fond plat de la SF1000
Les débris sur le fond plat de la SF1000
7/7

Même si ce n'est pas la raison première de sa disparition, il est intéressant de constater que le flap horizontal sur le fond plat avait tendance à accumuler les débris de gommes.

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

partages
commentaires
Verstappen : "L'année prochaine sera une autre année difficile"
Article précédent

Verstappen : "L'année prochaine sera une autre année difficile"

Article suivant

Alesi renvoyé de l'académie Ferrari, la F1 s'éloigne

Alesi renvoyé de l'académie Ferrari, la F1 s'éloigne