Ferrari annonce la restructuration de son département technique

Ferrari n'a pas perdu de temps : l'organisation technique de l'écurie a été modifiée à Maranello, sans pour autant faire tomber la moindre tête.

Ferrari annonce la restructuration de son département technique

La Scuderia Ferrari avait promis de profiter du retour à Maranello après les trois premiers Grands Prix de la saison pour passer en revue ce qu'il devait l'être, Mattia Binotto précisant qu'il ne s'interdisait rien. L'écurie italienne n'aura pas traîné pour réagir, après un début de saison 2020 particulièrement décevant. Ce mercredi, elle annonce avoir restructuré son département technique "afin de le rendre plus efficace et d'assurer une approche plus globale du développement des performances"

Ferrari a mis en place une chaîne de commande simplifiée, donnant également davantage de pouvoir à chaque dirigeant de département pour atteindre ses objectifs. Cette restructuration se traduit principalement par la création d'un nouveau département chargé du développement de la performance, dirigé par Enrico Cardile. 

Lire aussi :

Pas question de couper des têtes ou de pointer qui que ce soit du doigt : tous les cadres restent en place, comme l'avait sous-entendu Mattia Binotto dans une interview. Enrico Gualtieri demeure à la tête du département moteur, Laurent Mekies au poste de directeur sportif et chargé des activités piste, tandis que Simone Resta est confirmé aux manettes de l'ingénierie châssis. 

"Comme nous l'avions laissé entendre il y a quelques jours, nous faisons des changements du côté de l'organisation technique afin d'accélérer la conception et le développement au niveau des performances de la voiture", confirme Binotto. "Un changement de direction était nécessaire pour définir des lignes de responsabilité et des processus de travail clairs, tout en réaffirmant la confiance de l'entreprise dans son réservoir de talents techniques. Le département dirigé par Enrico Cardile pourra compter sur l'expérience de Rory Byrne et d'ingénieurs reconnus comme David Sanchez. Ce sera la pierre angulaire du développement de la voiture."

"Nous pensons que le personnel chez Ferrari est au plus haut niveau et n'a rien à envier par rapport à nos principaux concurrents, mais nous devions faire un changement, élever le niveau au niveau des responsabilités. Nous l'avons dit à plusieurs reprises, mais il faut le répéter : nous avons commencé à poser les fondations d'un processus qui devrait mener à un nouveau cycle victorieux et durable. Cela prendra du temps et nous subirons des revers comme ceux que nous vivons aujourd'hui au niveau des résultats et de la performance. Cependant, nous devons réagir à ces défaillances avec force et détermination pour revenir au plus haut niveau de ce sport dès que possible. C'est ce que nous voulons tous, et c'est ce que nos fans dans le monde entier veulent."

partages
commentaires
Qui devrait décider de l'avenir de la F1 ?
Article précédent

Qui devrait décider de l'avenir de la F1 ?

Article suivant

Wolff n'intervient pas entre Vettel et Aston Martin

Wolff n'intervient pas entre Vettel et Aston Martin
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021