Ferrari restructure son département châssis F1

La Scuderia Ferrari a annoncé ce jeudi une nouvelle évolution de son organisation interne en Formule 1, principalement du côté du département châssis.

Ferrari restructure son département châssis F1

C'est une petite musique qui semble revenir très souvent au sein de Ferrari ces dernières années. Il s'agit de celle d'une nouvelle évolution de sa structure interne, qui fait suite à des modifications déjà annoncées en décembre en réaction au départ de Simone Resta vers Haas.

"Les nombreux défis auxquels la Scuderia Ferrari Mission Winnow fait face pour les saisons en cours et à venir exigent une concentration absolue sur les priorités techniques et de course avec la définition de rôles et de responsabilités très clairs", peut-on lire au début du communiqué publié par la firme basée à Maranello ce jeudi.

Lire aussi :

Ferrari sort d'une saison 2020 très difficile, sur fond d'accord secret avec la FIA concernant la légalité du moteur 2019, avec comme résultat final une sixième place au classement constructeurs, soit le plus mauvais bilan depuis 1980. La monoplace de la dernière campagne, la SF1000, souffrait d'un déficit de puissance et également, selon les responsables de l'équipe, d'un concept aéro générant trop de traînée. Si la voiture 2021 est avant tout une évolution directe de la SF1000 en raison du gel partiel des châssis, 2022 marquera l'entrée en vigueur d'une nouvelle ère réglementaire et la chance de pouvoir revenir sur le devant de la scène.

Ainsi, pour se mettre en ordre de bataille, la structure dirigée par Mattia Binotto, le directeur de l'écurie, est divisée en quatre branches techniques avec Enrico Cardile comme responsable du châssis, Enrico Gualtieri de l'unité de puissance, le Français Laurent Mekies de l'aspect sportif et Gianmaria Fulgenzi de la chaîne d'approvisionnement.

Plus encore, c'est le département châssis qui est réorganisé en quatre domaines principaux : David Sanchez, un autre ingénieur français, est à la tête du concept du véhicule, Cardile de l'ingénierie des performances du châssis, Fabio Montecchi de l'ingénierie du projet de châssis et Diego Ioverno de l'exploitation du véhicule. L'activité liée à l'ingénierie de piste est dans le même temps intégrée au département d'ingénierie des performances du châssis, avec Cardile à sa tête.

En outre, le département commercial, marketing et des événements de la Scuderia Ferrari intègre désormais la branche de diversification de la marque, sous la responsabilité de Nicola Boari.

partages
commentaires
Aston Martin révèle le nom de sa F1 2021

Article précédent

Aston Martin révèle le nom de sa F1 2021

Article suivant

Callum Ilott va rouler avec Ferrari en GT World Challenge Europe

Callum Ilott va rouler avec Ferrari en GT World Challenge Europe
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari
Auteur Fabien Gaillard
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021