Ferrari : La saison 2020 décisive pour l'avenir de Schumacher

Mattia Binotto voit en Mick Schumacher un candidat certain à une place en Formule 1 dans les années à venir, mais il devra démontrer son potentiel lors de sa deuxième campagne en F2 pour confirmer cette impression.

Membre de la Ferrari Driver Academy, Mick Schumacher va se lancer en 2020 dans sa deuxième saison de Formule 2. Après une première campagne d'apprentissage au sein de l'écurie Prema, conclue au 12e rang du championnat avec une victoire en course sprint au compteur, il devra afficher une progression visible pour tracer sa route vers la Formule 1. En 2019, le fils de Michael Schumacher a d'ailleurs participé à ses deux premières journées d'essais officiels à bord d'une monoplace de la catégorie reine, avec Ferrari et Alfa Romeo à Bahreïn. Pour la Scuderia, il convient de ne pas brûler les ailes de son jeune protégé, mais les espoirs placés en lui demeurent importants.

Lire aussi :

"Nous sommes très fiers qu'il fasse partie de la Ferrari Driver Academy", souligne Mattia Binotto, directeur de Ferrari. "C'est un amour évident, non seulement parce qu'il est le fils de Michael, mais aussi parce que c'est un bon pilote. Il a été performant, y compris cette saison. Si l'on prend en compte le fait que c'était un rookie, il a bien fait les choses. C'était un débutant. Je pense que la saison prochaine sera la clé pour lui afin de comprendre ses progrès. Nous attendons beaucoup de l'année prochaine, car il aura une saison d'expérience, et nous sommes presque certains qu'il est un bon candidat pour la F1 à l'avenir."

Pas de "jeune talent" chez Ferrari avant 2022

Si Ferrari a la conviction de pouvoir porter Mick Schumacher jusqu'à la Formule 1, l'emmener jusqu'à un baquet rouge dans les années à venir est une autre histoire, pour laquelle il est trop tôt de spéculer. La firme de Maranello dispose d'une belle possibilité pour placer ses pilotes puisqu'elle a la priorité pour choisir l'un des deux pilotes Alfa Romeo, ce qui constituerait une première étape logique pour le pilote allemand s'il entre un jour dans la catégorie reine.

"Sera-t-il un candidat pour Ferrari à l'avenir ? C'est vraiment trop tôt", tranche Mattia Binotto. "Mais encore une fois, l'objectif de la Ferrari Driver Academy est de trouver le prochain talent pour Ferrari, et il en fait partie car nous croyons qu'il a le talent pour rester. La saison 2021 sera trop tôt également pour l'un de nos jeunes talents. En 2021, l'expérience des pilotes sera importante car ce sera un type de monoplace totalement nouveau."

Propos recueillis par Scott Mitchell  

Mick Schumacher, Ferrari

partages
commentaires
C'était 2019 : ce qui vous a marqués cette année

Article précédent

C'était 2019 : ce qui vous a marqués cette année

Article suivant

Hitech GP débarque en Formule 2

Hitech GP débarque en Formule 2
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021