Ferrari aura des évolutions d'envergure en Hongrie

La Scuderia va espérer revenir aux avant-postes grâce à une monoplace revue de fond en comble.

Ferrari aura des évolutions d'envergure en Hongrie

À la traîne lors des essais hivernaux, Ferrari prépare sa riposte. À Barcelone, la Scuderia était reléguée à six dixièmes du meilleur temps de Mercedes, et de son propre aveu, son niveau de performance était inquiétant.

Il sera difficile de remonter la pente aux Grands Prix d'Autriche et de Styrie, sur le Red Bull Ring, où la Ferrari SF1000 aura la même configuration qu'au terme des tests de pré-saison, il y a quatre mois de cela. "Cela ne veut pas dire que nous nous sommes tourné les pouces dans les cinq semaines et demie lors desquelles nous avons pu travailler sur les voitures, temps très limité en raison des procédures strictes entraînées par la pandémie et de l'arrêt total des activités requis par la FIA en accord avec les équipes", précise Mattia Binotto, directeur d'équipe.

Lire aussi :

En effet, la troisième course de la saison, au Hungaroring le 19 juillet, verra la Scuderia lancer une nouvelle version radicale de sa monoplace. Et d'après Binotto, il s'agit là de la seule possibilité de rattraper le terrain perdu : "À vrai dire, le bilan des essais nous a menés à changer complètement de direction en matière de développement, surtout du côté aérodynamique."

"Tout d'abord, nous avons dû comprendre pourquoi nous ne voyions pas les résultats auxquels nous nous attendions en piste, puis comment recalibrer tout le programme en conséquence. Il aurait été contre-productif de continuer dans la direction prévue en sachant que nous n'aurions pas atteint nos objectifs. Nous avons donc décidé d'établir un nouveau programme concernant la voiture tout entière, en sachant que tout ne serait pas prêt pour la première course."

Mattia Binotto, directeur de Ferrari

En attendant, Ferrari va devoir manger son pain noir mais a bon espoir de limiter la casse en Autriche, dans un contexte où la saison sera plus courte qu'initialement prévu et tout mauvais résultat aura donc un impact plus conséquent. "Nous savons que nous n'avons actuellement pas le package le plus rapide", admet Binotto. "Nous le savions avant d'aller à Melbourne, et cela n'a pas changé."

"Cela dit, le circuit de Spielberg a des caractéristiques différentes de Montmeló et des températures bien supérieures à celles de février." Les températures annoncées à Spielberg sont toutefois bien éloignées de la canicule de l'an dernier, avec 22°C annoncés pour les qualifications et 23°C pour la première course.

"En Autriche, nous devrons tirer le maximum de chaque opportunité, puis en Hongrie, avec la nouvelle étape de développement sur laquelle nous travaillons, nous pourrons voir où nous nous situons vraiment par rapport aux autres, même s'il faut prendre en compte les développements qu'apporteront nos concurrents."

partages
commentaires

Voir aussi :

Grosjean "pas trop inquiet" bien que Haas n'ait pas roulé
Article précédent

Grosjean "pas trop inquiet" bien que Haas n'ait pas roulé

Article suivant

Pourquoi la F1 peut s'inspirer de la reprise de la Bundesliga

Pourquoi la F1 peut s'inspirer de la reprise de la Bundesliga
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021