Dossier

Présentations F1 2018

Ferrari SF71H : "Une révolution" et un empattement plus long

Ne vous fiez pas à la continuité suggérée par son nom : la Ferrari SF71H conçue par la Scuderia en vue de la saison 2018 est, selon les dires de Mattia Binotto, "une révolution" par rapport à sa devancière.

Ferrari SF71H : "Une révolution" et un empattement plus long
Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari, Sebastian Vettel, Ferrari, Marc Gene, Ferrari
Ferrari SF71H
Halo de la Ferrari SF71H
Ferrari SF71H
Ferrari SF71H
Ferrari SF71H
Ferrari SF71H
Ferrari SF71H

Le directeur technique italien, qui a supervisé le projet mené à Maranello tout au long des derniers mois, insiste sur les nombreuses nouveautés que comporte cette monoplace, tout en s'appuyant sur les qualités de la version 2017. Cette dernière avait permis à Ferrari de représenter une menace pour Mercedes, mais pas de lutter jusqu'au bout pour le titre.

C'est pour franchir la dernière marche que la firme au cheval cabré a travaillé nuit et jour sur sa nouvelle F1, dont la destinée souhaitée est clairement de ramener le titre mondial en Italie. Il est évidemment trop tôt pour présumer de quoi que ce soit, mais visuellement, Mattia Binotto insiste sur le développement réalisé et sur l'agressivité que la nouvelle monture peut laisser transparaître. 

"La nouvelle voiture, la SF71H, représente une révolution par rapport à la voiture de l'an dernier, qui était déjà un bon projet", insiste-t-il. "Nous avons essayé d'en garder les points forts, notamment l'agressivité. Elle était très performante sur les circuits lents, sans que l'on sache pourquoi. Mais nous avons dû travailler sur de nouveaux domaines de développement, notamment pour que la voiture soit forte sur les circuits rapides et soit fiable." 

Concernant la philosophie générale de cette nouvelle monoplace, Ferrari a opté pour une tendance initiée l'an passé par Mercedes : celle d'un empattement plus long, tout en accentuant le travail mené au niveau des pontons.

"La principale différence est un empattement légèrement plus long par rapport à l'an dernier, des pontons encore plus agressifs", confirme Mattia Binotto. "L'équipe a fait du très bon travail pour avoir une carrosserie très étroite."

"Le cœur est sous la carrosserie", ajoute l'Italien en référence au travail évidemment mené sur l'unité de puissance. "Le plus visible, c'est le Halo, qui a été introduit pour la sécurité des pilotes. Mais comme il est très visible, il est très intrusif pour le design. Le centre de gravité et le flux d'air sont perturbés. Nous avons fait de notre mieux pour tout faire fonctionner."

partages
commentaires
Ferrari présente sa nouvelle F1 : la SF71H

Article précédent

Ferrari présente sa nouvelle F1 : la SF71H

Article suivant

Räikkönen : "Quand elle est belle, elle est rapide"

Räikkönen : "Quand elle est belle, elle est rapide"
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021