Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
09 Heures
:
20 Minutes
:
00 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
14 jours

Shell a participé à la conception du châssis Ferrari

partages
commentaires
Shell a participé à la conception du châssis Ferrari
Par :
13 mars 2019 à 17:10

Le partenaire carburant et lubrifiants de Ferrari, l'entreprise Shell, a déclaré qu'une nouvelle approche consistant à l'impliquer plus étroitement dans la finalisation du packaging de la SF90 devrait permettre d'offrir un gain de performance supplémentaire à Ferrari en 2019.

Même si les deux compagnies travaillent ensemble depuis des décennies, Shell a révélé avoir été actif dans le domaine de la conception de la voiture 2019 afin de s'assurer que Ferrari dispose du châssis le plus compact possible. Tout gain lié à un réservoir d'essence plus petit et une meilleure installation au niveau de l'arrière peut offrir des avantages directs en termes de poids et d'aérodynamique pour la Scuderia.

Benoît Poulet, directeur du développement du carburant de Shell pour la F1, a déclaré à Motorsport.com : "Le débit d'essence étant le même, le cadre et bon nombre de nos compromis sont restés similaires. Mais l'intégration dans le châssis a été améliorée lors de l'année passée, et nous avons intégré de plus en plus d'aspects et de compromis sur le plan du châssis pour avoir cette performance supplémentaire pour la voiture en termes de design complet."

Lire aussi :

L'effort de Ferrari et Shell pour parvenir à un châssis plus compact est intervenu dans un contexte d'augmentation de la limite de carburant pour 2019, qui est passée de 105 à 110 kg par course. Poulet a expliqué que, même si la nouvelle règle allait faciliter les choses lors des épreuves où la consommation d'essence était limite par le passé, cela n'a pas directement impacté son approche. "Nous réalisons ce compromis entre performance du moteur et efficacité du moteur."

"Ensuite, en plus de cela, nous avons eu cette conversation il y a six mois sur l'aspect châssis concernant son design. Il y aura des courses où [la nouvelle limite de carburant] pourrait plus nous servir, mais la question, en permanence, c'est 'en avons-nous réellement besoin ?' Nous avons travaillé vraiment dur avec Ferrari pour avoir un moteur véritablement efficace."

"Donc, en bâtissant sur la même réglementation avec l'unité de puissance actuelle, nous avons pu réellement anticiper la performance de beaucoup de carburants. Et s'ils ont une performance similaire, nous privilégions un carburant avec une plus haute densité parce que, comme tout [dans les règles] est basé sur les kilogrammes, cela entraîne un plus petit volume, donc on peut faire une voiture plus mince."

Lire aussi :

Poulet est sceptique quant au fait que la nouvelle limite de carburant puisse conduire à une approche drastiquement différente de la part des écuries. "On a clairement vu que nous avons les 5 kg supplémentaires, ce qui nous donne plus de liberté. Mais ce qui est vraiment important dans le développement, c'est le débit de carburant, et cette valeur n'a pas été modifiée."

"Nous avons donc toujours l'objectif technique commun, à savoir que l'efficacité est la clé. Nous avons énormément travaillé pour avoir le carburant et le moteur les plus efficaces ensemble. Le saut à 110 kg est donc ce que j'appellerais une liberté supplémentaire par rapport à l'aspect opérationnel de la voiture."

Article suivant
Tost "ne comprendra jamais" le départ de Ricciardo

Article précédent

Tost "ne comprendra jamais" le départ de Ricciardo

Article suivant

Russell : Inexpérimenté, Albon est "en position délicate"

Russell : Inexpérimenté, Albon est "en position délicate"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Jonathan Noble