Ferrari soutiendra toute décision "dans l'intérêt suprême de la F1"

"Ce n'est certainement pas le moment pour l'égoïsme et les tactiques", prévient Mattia Binotto quant à la position de la Scuderia Ferrari avant des discussions cruciales pour la Formule 1.

Ferrari soutiendra toute décision "dans l'intérêt suprême de la F1"

En début de semaine, des discussions ont eu lieu entre les directeurs d'écurie pour évoquer des modifications d'envergure du timing d'entrée en vigueur de la future réglementation technique en F1. Compte tenu du report du début de la saison 2020 à une date encore inconnue, puis de la mise en application dès à présent de la trêve "estivale" pour pouvoir définir un calendrier alternatif plus tard dans l'année, se préparer à une nouvelle ère apparaît de plus en plus complexe.

Lire aussi :

Lors des premières discussions, neuf des dix équipes du plateau auraient signifié leur volonté de repousser la refonte réglementaire à 2022, tout en sachant que cela ne pourra se faire qu'avec de nombreuses autres implications sur lesquelles il faudra œuvrer. Ferrari ne s'y est pas opposé mais a demandé du temps, avant une conférence téléphonique qui doit réunir ce jeudi les directeurs d'équipe et les dirigeants de la Formule 1 et de la FIA. Cependant, la Scuderia a mis rapidement au clair sa position, et il apparaît d'ores et déjà limpide qu'elle soutiendra toute décision de bon sens.

"Nous aurons une conférence téléphonique avec toutes les autres écuries, la F1 et la FIA pour discuter de la situation et de l'incidence qu'elle a non seulement sur cette saison, mais aussi sur la prochaine", précise sur le site officiel de la Formule 1 Mattia Binotto, directeur de Ferrari. "Nous devons évaluer soigneusement chaque aspect et voir si ce n'est vraiment pas le moment de reporter l'introduction de la nouvelle réglementation technique 2021."

"Dans tous les cas, Ferrari est prêt à assumer ses responsabilités pour une décision qui doit être prise dans l'intérêt suprême de la F1. Ce n'est certainement pas le moment pour l'égoïsme et les tactiques", insiste-t-il également.

Pour l'heure, la proposition mise sur la table semblerait être de geler les châssis actuels à l'issue de la saison 2020 pour les utiliser en 2021, tout en accordant une liberté de développement aérodynamique afin de conserver un élément technique différenciant. Cette option permettrait alors aux écuries de consacrer l'an prochain l'essentiel de leur temps et de leurs ressources à la future réglementation, tout en entrant dans le nouveau cadre financier qui serait introduit en temps et en heure, incluant le plafonnement des budgets.

Renault a également souligné officiellement sa volonté de faire prévaloir le bon sens commun de tous les acteurs pour mettre en place les meilleures solutions possibles dans les semaines à venir. "Nous allons maintenant entrer dans une phase de discussions approfondies avec la F1, la FIA et les autres équipes pour définir et mettre en place les mesures qui s’imposent à notre sport dans ces circonstances exceptionnelles", fait savoir le constructeur français. "Face aux défis qui nous attendent, la responsabilité et la solidarité doivent prévaloir afin de contenir les impacts de cette crise sanitaire."

partages
commentaires
Monaco : le GP se prépare tant qu'il n'est pas annulé ou reporté

Article précédent

Monaco : le GP se prépare tant qu'il n'est pas annulé ou reporté

Article suivant

Le règlement 2021 pourrait favoriser des courses animées

Le règlement 2021 pourrait favoriser des courses animées
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari
Auteur Basile Davoine
Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1" Prime

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"

Lors d'une table ronde en petit comité en marge du Grand Prix du Portugal, Fernando Alonso a évoqué son retour en Formule 1, l'avenir de la catégorie reine et son évolution depuis ses débuts en 2001, entre autres. Entretien.

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1 Prime

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

La semaine dernière, Zak Brown, PDG de McLaren, a écrit une lettre ouverte dans laquelle il expose en détail ses idées sur la direction que prend la Formule 1.

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup Prime

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup

Au Portugal, Red Bull n’a pas été à la hauteur de Mercedes. Pourtant, le résultat du Grand Prix ne reflète pas le potentiel de l’écurie. Avec de nouvelles évolutions apportées, Red Bull affiche de belles promesses pour le reste d’une saison qui s’annonce bien plus indécise que les précédentes.

Formule 1
4 mai 2021
Les notes du Grand Prix du Portugal 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Lewis Hamilton s'est imposé pour la deuxième fois de la saison 2021. Après le Grand Prix du Portugal, troisième manche du championnat, voici les notes attribuées aux pilotes.

Formule 1
3 mai 2021
Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão Prime

Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão

Lewis Hamilton a terminé en tête de la cruciale séance d'EL2 ce vendredi au Portugal, mais l'équipe Mercedes n'est pas certaine d'avoir l'avantage sur Red Bull. Les températures fraîches et le vent, combinés à la surface glissante du circuit de l'Algarve, offrent aux pilotes des conditions difficiles en termes de réglages et de chauffe des gommes, et tout reste à jouer.

Formule 1
1 mai 2021
Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint Prime

Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint

Annoncées en début de semaine, les Qualifications Sprint, qui seront organisées lors de trois Grands Prix en 2021, ont reçu un accueil mitigé, entre excitation et scepticisme. Mais avant de savoir quel camp aura raison, la Formule 1 doit établir ses critères de réussite pour justifier la mise en place de ce format de manière plus permanente.

Formule 1
29 avr. 2021
Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras Prime

Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras

Après un GP d'Émilie-Romagne en demi-teinte pour Mercedes, la principale frustration de Toto Wolff, directeur d'équipe, concerne l'accident de Valtteri Bottas et George Russell.

Formule 1
25 avr. 2021
Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie Prime

Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie

Cet hiver a vu de nombreux pilotes changer d'écurie. Avec un deuxième Grand Prix organisé sur le circuit piégeur d'Imola, ces pilotes sont revenus sur leur courbe d'apprentissage et le temps nécessaire pour s'adapter à leurs nouvelles montures.

Formule 1
21 avr. 2021