Ferrari - Un verre "à moitié plein" après Silverstone

partages
Ferrari - Un verre
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
Traduit par: Olivier Guillaume
7 juil. 2015 à 09:29

Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T
Maurizio Arrivabene, Ferrari, Team Principal
Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T
Kimi Raikkonen, Ferrari et Sebastian Vettel, Ferrari lors de la parade des pilotes
Kimi Raikkonen, Scuderia Ferrari pendant un arrêt aux stands
Podium : le deuxième, Nico Rosberg, le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team et le troisième, Sebastian Vettel, Scuderia Ferrari

Le Directeur de la Scuderia Ferrari, Maurizio Arrivabene, affirme être déçu des performances de son équipe à Silverstone, malgré le bond effectué par Sebastian Vettel, passé de la cinquième à la troisième place finale grâce à un timing parfait au moment de chausser les pneumatiques intermédiaires.

Arrivabene explique que les bolides rouges n'étaient tout simplement pas assez compétitifs dans des conditions pourtant normales la majorité du temps.

"Je pense que le verre est à moitié vide," a-t-il affirmé. "Nous faisions du bon travail en termes de stratégie, la pluie nous a aidés, mais si le temps était resté sec le résultat aurait été complètement différent. Il faut être sérieux et partir de ce constat-là afin de travailler sur les problèmes que nous rencontrons."

"Nous devons en discuter en interne mais je pense que nous étions lents en ligne droite, sans rien gagner sur nos adversaires dans les courbes rapides. C'est le problème."

Optimiser le développement

Mais le patron italien minimise les conclusions de certains observateurs, lesquels affirment que les développements apportés par Ferrari à Silverstone n'ont nullement payé.

"Nous suivons notre plan et, comme je l'ai déjà dit, le développement se fait sur une saison. Nous n'apportons pas tous les éléments possibles en une seule fois. Nous avions apporté certains éléments en Autriche, d'autre en Grande-Bretagne ce week-end et il y en aura d'autres encore qui arriveront en Hongrie."

"La méthodologie est très importante afin de réaliser du bon travail. Cela ne sert à rien d'apporter toutes les évolutions d'un seul coup. Il vaut mieux analyser les effets de certains développements et voir s'ils fonctionnent bien. Cela permet de réaliser un pas en avant, car dans le cas contraire vous êtes perdus."

Arrivabene estime par ailleurs que certains circuits peuvent être favorables à la SF15-T, contrairement à d'autres.

"À Barcelone, c'était un peu la même histoire qu'ici. Je ne m'étais pas trouvé d'excuses et, comme je l'ai affirmé en Autriche, certaines pistes nous sont favorables et d'autres moins. La vérité, c'est que je veux que mes équipes se concentrent sur nos faiblesses, au lieu de mettre nos points forts en exergue."

Prochain article Formule 1
Ron Dennis - Eddie Jordan? L'idiot du village!

Article précédent

Ron Dennis - Eddie Jordan? L'idiot du village!

Article suivant

McLaren presse Honda de mettre sa culture d'entreprise de côté

McLaren presse Honda de mettre sa culture d'entreprise de côté

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités