L'accrochage Vettel/Leclerc, une "crise" nécessaire pour Ferrari

Pour le PDG de Ferrari, l'accrochage entre Sebastian Vettel et Charles Leclerc au GP du Brésil était une "crise" nécessaire pour fixer des règles au sein de l'écurie.

Charles Leclerc a été promu au sein de la Scuderia Ferrari en 2019 après une première campagne convaincante chez Sauber en 2018. Le Monégasque s'est rapidement mis dans le rythme de son équipier Sebastian Vettel (pourtant considéré par Mattia Binotto comme ayant la "priorité" dans les situations de "50/50"), au point qu'il a souvent fallu intervenir pour régler des situations en piste. Les consignes et autres stratégies internes ont en effet été au cœur de la saison de Maranello, qui a rapidement compris que la lutte pour les couronnes mondiales allait rapidement s'évanouir.

Lire aussi :

De consignes contestées ou incomprises en stratégies établies avant mais discutées pendant la course, la situation (en piste) entre Vettel et Leclerc a semblé s'assombrir à de nombreuses reprises, particulièrement à Singapour (où la stratégie de Ferrari a vu Vettel être propulsé en tête de la course au détriment de Leclerc) et en Russie (où Vettel a conservé la tête de course alors qu'il était entendu qu'il devait la rendre après le départ). Mais c'est lors de l'avant-dernier GP de la saison que les choses ont basculé vers un autre niveau : les deux hommes se sont légèrement touchés en fin de course, conduisant à leur abandon. L'abandon de deux Ferrari dans un accrochage entre elles, une situation inédite dans l'Histoire de la F1 et peut-être un mal pour un bien.

Ainsi, s'exprimant pour une sélection de médias, dont Motorsport.com, Louis Camilleri, le PDG de Ferrari, a abondé dans le sens du team principal Binotto quelques semaines auparavant, indiquant en sus que cet événement permettrait de régler "les difficultés perçues, les tensions entre eux et [d'aller contre] certaines critiques concernant notre incapacité à les gérer".

Lire aussi :

"Beaucoup a été écrit", a-t-il poursuivi. "Vous devez savoir qu'en coulisses, ils s'entendent très bien. Il y a un grand respect entre eux, ils plaisantent ensemble, et il y a une relation qui est très bonne. Clairement, ils sont tous les deux très compétitifs. Et le Brésil a été un cauchemar. Cependant, les choses ont été clarifiées. Et je pense qu'il faut parfois une crise pour fixer les règles de façon appropriée."

"Je crois qu'ils ont tous les deux réalisé que Ferrari avait été la principale victime de leur collision. Et, en fait, je pense qu'en allant plus avant, ça donne à Mattia un bien meilleur moyen de les gérer, et ça les rend aussi beaucoup plus réceptifs parce qu'ils réalisent à quel point ils ont merdé."

Avec Scott Mitchell 

partages
commentaires
Hamilton-Bottas, un duo "sensationnel" pour Mercedes
Article précédent

Hamilton-Bottas, un duo "sensationnel" pour Mercedes

Article suivant

Bilan 2019 - Stroll pas encore totalement sous contrôle

Bilan 2019 - Stroll pas encore totalement sous contrôle
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021
L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient Prime

L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient

L'expansion de la Formule 1 vers de nouveaux territoires n'a pas forcément été accueillie positivement, mais le Moyen-Orient et l'Afrique représentent de nouvelles régions importantes pour le sport automobile. Et les bienfaits commencent déjà à se faire ressentir.

Formule 1
19 nov. 2021