Ferrari observe des relations saines entre Vettel et Leclerc

En dépit de l'accrochage polémique d'Interlagos, Mattia Binotto assure que les relations sont meilleures qu'on le croit entre Sebastian Vettel et Charles Leclerc.

Ferrari observe des relations saines entre Vettel et Leclerc

Le Grand Prix du Brésil a constitué un nouvel épisode dans la gestion des relations entre Sebastian Vettel et Charles Leclerc. L'accrochage ayant mis au tapis les deux pilotes Ferrari n'a évidemment pas été du goût de leur équipe, mais Mattia Binotto a d'emblée affirmée son souhait de ne pas réagir "à chaud" et de prendre le temps d'apaiser la situation ces prochains jours en interne. Refusant de s'éterniser sur les circonstances de l'accident, le patron de la Scuderia a toutefois tenu à éclaircir les choses quant à la gestion des deux hommes : il l'assure, leurs rapports sont plus sains que ce que certains veulent croire. Et ce en dépit des nombreux accrocs survenus durant cette saison 2019...

"Ce que je peux lire ou entendre est assez différent de ce que je peux voir en interne", affirme Mattia Binotto. "C'est vrai qu'à Monza, ça n'a pas été une situation facile à gérer. Ils ont dû clarifier les choses, ils se sont parlé, face-à-face, ouvertement. Il s'est passé la même chose après la Russie. Actuellement, ils ont de bonnes relations et s'entendent bien. Ce qui s'est passé aujourd'hui [dimanche] n'aidera peut-être pas, mais je ne pense pas du tout que ce soit un drame."

Lire aussi :

Repoussant les discussions à une rencontre qui se fera dans le secret des murs de Maranello et à froid, Mattia Binotto a confié avoir tout de même parlé brièvement à ses deux pilotes juste après la course d'Interlagos. "La raison principale, c'était pour leur dire qu'ils allaient donner des interviews et que la seule chose qui était satisfaisante à en entendre était qu'ils se sentaient désolés pour l'équipe", a-t-il justifié.

Ce sentiment, tous les deux l'ont en effet exprimé lorsqu'ils se sont présentés devant les différents micros de la presse dans le paddock brésilien. Interrogé par Sky Sports, Charles Leclerc est allé un peu plus loin en confirmant que la situation n'avait rien d'un tournant décisif dans les relations entre les deux coéquipiers. "Je suis certain que nous sommes suffisamment matures pour mettre ça derrière nous", a-t-il assuré. "Au final, nous nous sentons tous les deux extrêmement désolés pour l'équipe. C'est le résultat final, les deux voitures n'ont pas terminé la course et c'est très décevant. Pour l'avenir, nous devons mettre ça derrière nous et nous continuerons à travailler ensemble."

partages
commentaires
Grosjean : "C'est une année de misère..."
Article précédent

Grosjean : "C'est une année de misère..."

Article suivant

Albon n'est "pas en colère contre Hamilton"

Albon n'est "pas en colère contre Hamilton"
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021

Après le Grand Prix d'Arabie saoudite, vingt-et-unième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
6 déc. 2021
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021