Ferrari et Vettel nient toute tension grandissante

Malgré les nombreux signes palpables depuis l'extérieur, Mattia Binotto assure qu'il n'y a aucune tension grandissante entre Ferrari et Sebastian Vettel. Le directeur de la Scuderia s'étonne même de cette perception et des suppositions sur ce sujet.

Ferrari et Vettel nient toute tension grandissante

Sebastian Vettel a terminé septième du Grand Prix d'Espagne dimanche après avoir mis à exécution d'une stratégie risquée à un seul arrêt. Le signal TV a diffusé plusieurs échanges radio entre le quadruple Champion du monde et son équipe dans lesquels le pilote se plaignait du manque d'accompagnement du muret des stands pour appliquer la stratégie. La scène avait un air de déjà vu, une semaine après des conversations sur le même ton pendant le Grand Prix du 70e Anniversaire à Silverstone.

Lire aussi :

Néanmoins, Mattia Binotto se dit surpris par les interprétations autour de ces messages et insiste sur le fait que, selon lui, ils démontrent la place laissée à la discussion entre les stratèges et les pilotes.

"Nous préférons discuter ouvertement. Pas les autres, peut-être pour ne pas révéler leurs intentions", rétorque le patron de Ferrari au micro de Sky Italia. "Nous pensons qu'il s'agit de la bonne méthode, même si nous nous posons des questions de part et d'autre. Lors des dernières courses, les décisions prises ont prouvé être les bonnes, donc la discussion et les interrogations sont les bienvenus. Pour nous ce sont des dialogues ouverts qui nous mènent à faire le bon choix."

Lors d'un second point presse dimanche soir après le Grand Prix à Barcelone, Binotto a été interrogé sur les relations avec Vettel et sur l'éventuelle tension grandissante alors que l'Allemand quittera Ferrari en fin de saison. Là encore pour le plus grand étonnement du directeur d'équipe. "Je ne vois pas ce que vous mentionnez", insiste-t-il. "En tout cas de notre côté, nous n'avons pas changé de ton ou autre, donc je suis assez surpris. Ce n'est pas le cas."

Ceux qui doutent encore pourront se tourner vers le principal intéressé, qui lui aussi assure qu'il n'y a pas plus de tension interne malgré ces épisodes. "De mon côté, ce n'est pas différent de ce que ça a été [auparavant]", affirme Vettel. "Parfois on discute à la radio, mais nous nous voyons toute la journée, on peut discuter toute la journée. On n'a pas besoin de discuter en permanence à la radio. Rien n'a changé."

"Naturellement nous en discutons [de la stratégie], et nous avons eu une conversation. Il y a toujours des choses que l'on peut mieux faire. Le lundi, c'est très facile de savoir que beaucoup de choses auraient pu être faites de telle ou telle manière. Mais ce qui est important, c'est que nous étions d'accord pour prendre ce risque [de faire un seul arrêt], et ça a payé. Par rapport à là où nous étions, je crois que nous n'avions pas grand-chose à perdre. C'est normal de communiquer. C'est très bizarre pour vous de juger je pense, car ça dépend des messages radio sélectionnés et diffusés, c'est très difficile pour vous de savoir ce qui est dit et d'en avoir la vision générale. Il n'y avait rien d'exceptionnel aujourd'hui [dimanche]. Il est beaucoup question de gérer les pneus, et au final nous avons pris une décision et nous nous y sommes tenus, tout va bien."

partages
commentaires
Hamilton : L'avenir de Wolff n'aura pas d'impact sur mon futur en F1

Article précédent

Hamilton : L'avenir de Wolff n'aura pas d'impact sur mon futur en F1

Article suivant

Bottas : "Je vois le championnat m'échapper"

Bottas : "Je vois le championnat m'échapper"
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021