Heureux des EL1, Vettel et Räikkönen ont fait l'impasse sur la pluie

Les pilotes Ferrari, Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen, sont revenus sur la première journée du Grand Prix du Japon 2017 de F1, marquée par un après-midi pluvieux et sans roulage.

Comme pour l'ensemble du plateau, les conditions climatiques de la journée à Suzuka n'ont pas véritablement aidé à dessiner une image très précise de ce qui pourrait être attendu ce samedi en qualifications et ce dimanche en course.

Toutefois, du côté de la Scuderia, on se contente du roulage des Essais Libres 1 pour noter que les sensations avec la SF70H sont bonnes, et notamment du côté de Sebastian Vettel, même en l'absence de roulage en EL2, pour économiser les enveloppes pour conditions humides.

"Ça a été une matinée correcte, nous avons essayé beaucoup de choses. C’était bien de rouler, d’avoir des sensations. La voiture s’est bien comportée dès le début. Il semble que tout se passe comme prévu."

"Cet après-midi, on s’attendait à ce que ce soit humide, nous aurions adoré rouler un peu plus, mais je pense que nous connaissons la situation avec les pneus. On ne sait jamais quel niveau de roulage est le bon, parce qu’on ne veut pas user les pneus mais globalement, c’est comme ça et c’est pareil pour tout le monde."

Malgré tout, la Scuderia n'ayant pas vraiment brillé lors de la dernière sortie sous la pluie des qualifications du Grand Prix d'Italie, il était possible de s'attendre à un travail de fond en pneus pour conditions extrêmes. "Je ne sais pas s’il va pleuvoir ou pas [le reste du week-end]. Je pense que c’est supposé rester là pour un moment. S’il pleut, alors nous devons progresser. La dernière fois qu’il pleuvait, c’était à Monza et nous n’étions pas très forts."

"En Malaisie c’était un peu mieux mais j’espère que nous aurons appris nos leçons, et la voiture devrait être compétitive. Ça ne tient qu’à nous de la mettre au bon niveau. Quelle que soit la météo, j’espère que nous pourrons montrer que la voiture est forte."

Pas d'avantage pour Mercedes malgré les conditions

Une Ferrari qui continuera, niveau améliorations, sur la lancée d'un GP de Malaisie prometteur : "Nous avons apporté quelques changements en Malaisie, pas beaucoup pour ici, ça ne fait que quelques jours. Globalement, la voiture fonctionne. C’est à nous de l’améliorer. Je pense que nous sommes dans les clous, elle offre ce qui était attendu. Désormais, il faut s’assurer que les résultats viennent."

Quand il lui est demandé si les conditions plus fraîches de Suzuka risquaient de mieux convenir aux Mercedes, il conclut : "Je ne pense pas que ça importe. Nous avons une bonne opportunité. Voyons ce que demain nous réserve, ensuite on verra. Je pense que la voiture était forte ce matin, cet après-midi nous n’avons pas roulé. Ça devrait aller."

Du côté de Kimi Räikkönen (quatrième des EL1 et sans chrono en EL2), le constat est similaire : "Ça allait, nous nous attendions à avoir des conditions difficiles pour la seconde séance, donc nous avons fait un peu plus de roulage [en EL1] que nous pensions au début quand nous sommes arrivés. Pas énormément de tours mais nous avons des idées. Globalement, [c'était] pas trop mal et les sensations étaient bonnes."

"Nous n'avons même pas testé [sous la pluie], car nos pneus sont très limités, donc au cas où il pleuvrait demain, nous devons économiser les pneus pluie. [...] Nous roulerons de nouveau demain matin."

Concernant le moteur, après les problèmes rencontrés par la Scuderia du côté de la Malaisie, aucun changement particulier n'a été fait : "C'est le plan normal", répond ainsi le Finlandais quand la question lui est posée.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Circuit Suzuka
Pilotes Kimi Räikkönen , Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Réactions
Tags el1, el2, essais libres, suzuka