Vettel reconnaît que les Ferrari ont plus endommagé leurs pneus

La première journée du Grand Prix du Japon 2018 de F1 a vu Mercedes largement en tête et Ferrari souffrir un peu au niveau des pneus, même si Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen estiment que ce vendredi a été normal.

Vettel reconnaît que les Ferrari ont plus endommagé leurs pneus

Encore un vendredi où la Scuderia est en retrait au classement, avec un écart assez important par rapport aux Mercedes W09, et particulièrement celle de Lewis Hamilton. Le leader du championnat a relégué Sebastian Vettel à huit dixièmes, même s'il reste évidemment à voir le potentiel caché de la Ferrari pour les séances qui vont compter.

"On peut toujours faire quelque chose, la question est : est-ce que ça va marcher ? Évidemment, on ne veut pas aller au suicide", a lâché l'Allemand au sujet de sa situation au classement pilotes au sortir de sa monoplace ce vendredi. "La course sera longue. Aujourd'hui, je pense que nous glissions tous les deux un peu trop, et donc nous avons un petit peu plus endommagé nos pneus que les autres." Les pneus des SF71H, tendres et supertendres, ont effectivement subi du cloquage lors des EL2.

Lire aussi :

"Mais globalement, ça allait, ce vendredi a été propre. Pas d'interruption, pas de problèmes techniques, donc nous avons pu nous concentrer sur notre travail et désormais nous allons essayer de tirer le maximum de ce qu'il reste dans la voiture pour demain."

Quand il lui est demandé si le moteur a été utilisé à très faible potentiel, il répond : "Ça dépend toujours de ce que les autres font. La puissance est plus faible, si les autres augmentent la puissance et que vous êtes quelque part au milieu, mais comme je l'ai dit, ça ne sert à rien d'entrer dans les détails. Je pense que nous savons ce que nous avons fait, je ne pense pas que nous ayons essayé quelque chose de différent des autres vendredis."

"Nous savons désormais ce que la voiture peut faire. Il faut nous concentrer sur cela et essayer d'en tirer le maximum pour nous placer dans la meilleure position possible. Si nous pouvons réussir la pole demain, c'est super. Sinon, il faudra être juste derrière et voir ce qui se passe. C'est un long week-end. Aujourd'hui nous sommes seulement vendredi, je suis sûr qu'il y a toujours un petit peu à tirer de la voiture et de moi, et nous allons voir à partir de là."

Lire aussi :

Comme souvent, Kimi Räikkönen se montre moins disert après ces deux séances d'essais libres d'ouverture, lui qui a signé le cinquième temps, à 1,2 seconde de la tête. À la question de savoir si l'écart avec les Mercedes était plus important que prévu, le Finlandais a répondu : "Pour nous, c'était un vendredi normal."

"Demain, ce n'est pas la course, donc nous verrons en course où nous nous situerons. Nous ferons de notre mieux. Nous irons le plus vite possible du départ à l'arrivée et nous verrons où cela nous mènera. Bien sûr, nous pouvons toujours progresser. Ce n'est pas le plus facile des vendredis, mais c'est comme ça parfois."

partages
commentaires
Plusieurs évolutions sur la Ferrari SF71H à Suzuka

Article précédent

Plusieurs évolutions sur la Ferrari SF71H à Suzuka

Article suivant

Verstappen : "L'un de mes pires vendredis de l'année"

Verstappen : "L'un de mes pires vendredis de l'année"
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021