La FIA dit non au DRS dans le banking de Zandvoort

L'activation du DRS ne sera pas possible dans le dernier virage relevé du circuit de Zandvoort ce week-end.

Les dépassements pourraient s'avérer plus compliqués que prévus ce week-end pour le grand retour de la Formule 1 à Zandvoort. Alors que les dirigeants de la discipline ont proposé de redessiner le dernier virage de la piste pour qu'il comporte un banking et ainsi une plus longue distance de pleine charge, ce qui a été fait lors des travaux de rénovation du circuit, la FIA a décidé de ne pas installer de zone DRS à cet endroit.

C'est pourtant la crainte de voir peu de dépassements sur l'étroit circuit néerlandais qui a mené à la conception de ce banking. D'après les simulations, ce virage relevé procure 340 mètres supplémentaires avec l'accélérateur à fond, en plus des 678 mètres de ligne droite qui suivent.

Ce banking a été fait à l'extrême, avec un profil de 32% équivalent à une inclinaison de 18 degrés, offrant ainsi suffisamment de charge pour que les pilotes puissent y passer avec le DRS ouvert. Cependant, ce cas de figure n'aura pas lieu lors du Grand Prix des Pays-Bas, du moins pas tout de suite. La FIA a fait le choix de la prudence pour cette première édition, et le DRS ne pourra être activé qu'après le virage.

"C'est la décision de la FIA", explique à Motorsport.com Jan Lammers, directeur de l'épreuve. "Ils veulent voir comment ça se passe cette année et collecter des données en conditions réelles. Ils ne prennent aucun risque et c'est compréhensible pour cette première édition en 36 ans."

Directeur de la performance du véhicule pour la Formule 1, Craig Wilson est l'un de ceux qui ont énormément travaillé sur le tracé de Zandvoort afin d'y inclure ce fameux banking. L'an dernier, il avait détaillé toutes les précautions prises en amont pour permettre au DRS d'y être utilisé. L'idée de base avait été avancée par l'ancien directeur de course de la F1, Charlie Whiting.

"Pourrions-nous faire un banking ? J'y ai réfléchi et j'ai dit : 'OK, laissez-moi travailler sur le niveau d'inclinaison qu'il faudrait pour ce concept afin que, plutôt qu'ouvrir le DRS après le dernier virage, on l'ouvre dans le dernier virage'", racontait-il. "Nous avons passé ça en revue, nous avons utilisé nos simulations et nous avons dit qu'il fallait au moins ce niveau de banking pour pouvoir le faire. J'ai évalué ça avec deux méthodes par rapport à la stabilité de la voiture et à la perte aérodynamique, pour voir comment ça pouvait fonctionner. Puis est venu le moment de se poser la question de vraiment le faire."

"À Zandvoort, les gens ont discuté puis ont dit qu'ils pouvaient le faire, qu'ils pensaient pouvoir le faire, et que nous serions très intéressés. Il y a donc eu des discussions avec la FIA pour exposer notre réflexion et demander l'autorisation. Ils ont passé les chiffres en revue. Durant ce processus, nous avons réuni toutes les bonnes personnes pour trouver une solution plutôt unique à cette situation."

En fonction des événements de ce premier Grand Prix des Pays-Bas depuis 1985, et des données qui seront analysées, le DRS sera peut-être autorisé dans le dernier virage dans les années à venir.

Avec Ronald Vording

Lire aussi :

partages
commentaires
Ricciardo : La F1 a trouvé l'équilibre entre danger et sécurité

Article précédent

Ricciardo : La F1 a trouvé l'équilibre entre danger et sécurité

Article suivant

La F1 planche pour dédommager les spectateurs du GP de Belgique

La F1 planche pour dédommager les spectateurs du GP de Belgique
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021