La FIA durcit les règles pour les départs

La FIA a décidé de durcir les règles autour des procédures de départ en Formule 1 pour 2018.

Parmi les décisions ratifiées jeudi par le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA figure une modification du Règlement Sportif de la Formule 1 concernant les départs. À compter de la saison 2018, un pilote pourrait ainsi être sanctionné pour un départ volé, même si le système de détection automatique ne s'est pas déclenché.

La dernière polémique sur le sujet remonte à peu de temps, puisque le départ de Valtteri Bottas en Autriche avait suscité de nombreuses interrogations. Alors que le Finlandais semblait visuellement avoir volé le départ, il avait échappé à toute sanction, le système de détection faisant foi et démontrant qu'il n'avait pas jailli de son emplacement prématurément. Le pilote Mercedes avait été montré du doigt pour son temps de réaction laissant penser qu'il avait pris un véritable risque en anticipant l'extinction des feux.

Mais c'est un autre cas de figure qui a provoqué une modification du règlement : lors du Grand Prix de Chine, Sebastian Vettel s'était largement décalé de l'emplacement qui lui était attribué au départ. L'envol de l'Allemand n'avait ainsi pas pu être enregistré par le système de détection de la FIA.

Jusqu'à présent, le règlement prévoyait des sanctions pour un pilote ayant volé le départ, si cela était prouvé par le système de détection automatique. Dès l'an prochain, un mauvais placement sur la grille de départ provoquera également le risque d'une pénalité, ce qui n'était pas le cas auparavant. Ainsi, tout pilote mal positionné sur la grille de départ s'exposera à une pénalité de passage par les stands ou à un stop-and-go de dix secondes.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags depart, fia, réglement