Des soupçons persistent entre les équipes au sujet des moteurs

La FIA juge que les clarifications apportées sur les moteurs l'an dernier n'ont pas totalement mis un terme aux suspicions de certaines équipes quant au fait que certaines zones grises seraient encore exploitées.

Des soupçons persistent entre les équipes au sujet des moteurs

Après des inquiétudes exprimées par les rivaux de Ferrari l'an dernier sur les solutions qu'avait trouvé la Scuderia pour contourner les limites des débits de carburant, la FIA avait ouvert une enquête sur le moteur italien. Incapable de prouver que Ferrari avait enfreint les règles, la fédération avait passé un accord secret qui devait poser une limite sur ce problème et éviter un jugement public.

Pour s'assurer que les équipes ne puissent pas exploiter les règles à leur avantage, des capteurs ont été ajoutés aux voitures, dont un permettant à la FIA de surveiller le débit de carburant, et les deux débitmètres sont cryptés pour que les équipes ne puissent pas en tirer des conclusions. Après deux courses disputées cette année, le responsable des questions liées aux monoplaces de la FIA, Nikolas Tombazis, pense que ces capteurs ont aidé à s'assurer que les équipes suivent les règles. Cependant, l'instance dirigeante est encore sollicitée par des équipes soupçonnant certaines de leurs rivales de contourner la réglementation.

Lire aussi :

"Je pense que les capteurs supplémentaires et ces choses que nous avons introduites fonctionnent bien", a expliqué Tombazis. "Je pense qu'ils apportent davantage de confiance dans nos mesures, au sein de la FIA, pour ces paramètres. Mais les informations nous sont toujours données par les équipes, inquiètes que d'autres teams puissent faire d'autres choses. Nous recevons des commentaires presque toutes les semaines."

"Un pourcentage de ces choses sont de la paranoïa ou juste des peurs, mais un pourcentage de ceux-ci ont un élément de vérité, donc nous les priorisons systématiquement par rapport à leur probabilité. Je ne dirais pas qu'il y en a une majeure pour le moment, ni de peur majeure ou d'inquiétude d'une infraction au règlement, mais il y a des petits [sujets] que nous devons étudier."

Cependant, Tombazis est sûr que prendre des décisions strictes sur de possibles exploitations du débit de carburant ou sur d'éventuels surplus de puissance était la bonne chose à faire, car cela avait une importance sur la puissance moteur : "Ce sont deux capteurs qui affectent directement la performance des voitures. Si vous avez davantage de carburant qui entre dans le moteur, votre puissance augmente en proportion. Si vous aviez plus de courant dans votre ERS, la puissance augmenterait proportionnellement. Ces deux capteurs sont donc critiques dans la performance globale. De fait, ce n'est pas une coïncidence de voir que s'il y a deux capteurs que nous devions mieux [contrôler], c'étaient ces deux-là en fin de la saison dernière."

partages
commentaires
Nick Chester rejoint Mercedes en Formule E

Article précédent

Nick Chester rejoint Mercedes en Formule E

Article suivant

Qui devrait décider de l'avenir de la F1 ?

Qui devrait décider de l'avenir de la F1 ?
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021