La FIA explique l'absence d'enquête sur la bataille Hamilton/Pérez

La bataille entre Lewis Hamilton et Sergio Pérez à Istanbul n'a pas fait l'objet d'une enquête des commissaires malgré un moment litigieux. Michael Masi explique pourquoi.

La FIA explique l'absence d'enquête sur la bataille Hamilton/Pérez

Au 34e tour du Grand Prix de Turquie, un Lewis Hamilton en pleine remontée s'est hissé au niveau de Sergio Pérez au freinage du virage 12 avant que les deux monoplaces n'abordent l'ultime enchaînement du circuit côte à côte, Hamilton laissant suffisamment peu de place à Pérez pour que ce dernier soit contraint à passer de l'autre côté de la quille délimitant le début de l'entrée des stands avant de revenir en piste aussitôt.

Le pilote Mercedes était-il coupable d'avoir tassé son rival hors de la piste ? Celui de Red Bull avait-il commis une infraction en passant de l'autre côté de la quille sans rentrer au stand, Hamilton ayant lui-même reçu une réprimande pour cette faute au Grand Prix d'Allemagne 2018 ? Il n'y a justement pas eu la moindre enquête de la part des commissaires.

"J'ai étudié ça, absolument", confie Michael Masi, directeur de course. "Mais comme l'indique notre réglementation dans les notes [envoyées aux écuries avant chaque Grand Prix], il faut rester à gauche de la quille seulement si l'on est engagé à rentrer au stand. Rien à signaler, donc. C'était une bonne bataille, dure, entre eux deux. D'ailleurs, aucune écurie n'a soulevé la question, ni Mercedes, ni Red Bull."

Pérez s'était pourtant plaint à la radio, lançant : "Il m'a poussé dehors". Son ingénieur de course Hugh Bird avait simplement répondu : "C'est noté Checo, belle défense". Or, Red Bull n'a manifestement pas tenté d'influencer les commissaires. "L'équipe n'a pas relayé un mot [de ce qu'a dit Pérez]", révèle Masi. "Nous n'écoutons pas la radio de tous les pilotes. Et généralement, si les équipes veulent qu'un problème soit examiné, comme vous [journalistes] en êtes tous bien conscients, la radio s'allume très vite !"

Pérez a de toute façon nuancé son point de vue après la course : "Le premier relais a été très difficile pour moi, surtout vers la fin, et Lewis était assez rapide. Je pense qu'il était, à ce moment-là, la voiture la plus rapide sur la piste, donc le retenir à ce stade a été assez difficile. On s'est bien battus, j'ai même dû éviter le plot à l'entrée des stands. Mais c'était une bonne bagarre dans l'ensemble, et j'ai réussi à rester devant."

Lire aussi :

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1
Article précédent

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Article suivant

Les simulations confortent le choix stratégique de Mercedes

Les simulations confortent le choix stratégique de Mercedes
Charger les commentaires
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021