La FIA modifie le règlement après l'incident de Russell à Sakhir

La FIA a modifié la réglementation sportive concernant l'utilisation des pneus, après l'incident qui a fait frôler la disqualification à George Russell à Sakhir.

La FIA modifie le règlement après l'incident de Russell à Sakhir
Charger le lecteur audio

Au Grand Prix de Sakhir, Mercedes a accidentellement monté deux pneus mediums provenant d'un train de Valtteri Bottas sur la monoplace de George Russell. Ce dernier remplaçait Lewis Hamilton, positif au COVID-19. Russell est alors rentré au stand au tour suivant pour reprendre ses propres pneus, mais les commissaires ont néanmoins lancé une enquête sur cette infraction.

Lire aussi :

Mercedes a reçu une amende de 20'000 € pour cet incident, les commissaires ayant accepté des circonstances atténuantes : un problème de radio mentionné par Mercedes et le fait que l'écurie ait immédiatement corrigé son erreur. Dans leur rapport, les commissaires ont demandé à la FIA d'ajuster la réglementation sportive pour couvrir ce genre de cas, ce qui était sans précédent en F1.

Dans la dernière édition du Règlement Sportif F1, publiée à la suite de la réunion du Conseil Mondial du Sport Automobile cette semaine, les règles d'utilisation des pneus ont été clarifiées : "Tout pilote qui utilise pendant la course un train de pneus de spécifications contradictoires ou de pneus qui ne lui sont pas alloués ne sera pas autorisé à franchir la ligne [de départ/arrivée] plus de deux fois avant de rentrer au stand pour être équipé d'un train de pneus de spécification identique." 

Auparavant, il n'y avait pas de clarté concernant les incidents où un pilote utilise des pneus alloués à une autre voiture, ce qui faisait risquer la disqualification à Russell. La réglementation indique quand même que tout pilote qui ne change pas les pneus sous trois tours recevra un stop-and-go de dix secondes.

Une autre modification du Règlement Sportif est la confirmation que Pirelli va continuer de fournir une quantité de pneus standardisée aux écuries pour chaque course plutôt que de leur pemttre de personnaliser leur sélection comme c'était le cas jusqu'en 2019. Elles recevront deux trains de durs, trois de mediums et huit de tendres par week-end.

La réglementation réduit également le temps de course maximal (incluant les drapeaux rouges) de quatre à trois heures et accroît le nombre de courses autorisées par saison à 23, précisément le chiffre prévu pour l'an prochain.

partages
commentaires
Toto Wolff reste à la tête de Mercedes, Ineos actionnaire à 33%
Article précédent

Toto Wolff reste à la tête de Mercedes, Ineos actionnaire à 33%

Article suivant

Sergio Pérez sera pilote Red Bull Racing en 2021

Sergio Pérez sera pilote Red Bull Racing en 2021
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021