La FIA va revoir la règle sur les messages radio du tour de formation

La FIA va revoir la règle qui limite les communications radio entre les équipes et les pilotes lors du tour de formation des Grands Prix, et qui a entraîné les pénalités des Haas au GP de Hongrie.

La FIA va revoir la règle sur les messages radio du tour de formation

Les restrictions sur les messages radio qui peuvent être échangés dans le tour de formation remontent à une directive technique publiée en 2017 et qui s'appuie sur le fait que les pilotes doivent piloter, selon le Règlement Sportif, "seuls et sans aides". L'idée était de redonner un peu plus d'imprévisibilité aux départs en empêchant les écuries d'aider leurs pilotes à optimiser leur envol, et notamment par rapport au point d'accroche de l'embrayage. Seuls les messages concernant la sécurité sont permis. 

Lire aussi :

En Hongrie, alors que le départ était donné sur un tracé humide mais séchant, Kevin Magnussen et Romain Grosjean ont reçu l'ordre de rentrer au stand à la fin du tour de formation pour chausser des pneus slicks. Après la course, les deux pilotes Haas ont reçu 10 secondes de pénalité, même si le Danois a sauvé le top 10, ce qui avait mis en colère Günther Steiner, le directeur de l'écurie.

"Nous en discutons avec [la FIA], car je pense qu'il n'était pas dans l'intérêt de la F1 de donner une telle pénalité, c'est notre principal argument", avait estimé Steiner après Budapest. "Espérons que la FIA finira par clarifier ça, car il n'y a pas de règle en vigueur, c'est ainsi que je vois les choses. Il y a une directive technique de 2017, qui clarifie quelque chose que l'on ne peut pas faire : donner des conseils à un pilote pour l'embrayage et les choses de ce genre – mais changer les pneus n'en fait pas partie."

"C'est une zone d'ombre, et par conséquent, à mon avis, on ne devrait pas avoir de pénalité la première fois, on devrait avoir une réprimande, puis clarifier cette règle. Ainsi, à la course suivante il y aurait une règle, pas une directive technique. C'est une décision ambiguë qui a été prise, et nous attendons la clarification de la FIA."

Lire aussi :

Le directeur de course de la FIA, Michael Masi, a révélé que la directive technique en question allait être réexaminée dans le contexte des discussions pneumatiques d'avant le GP de Hongrie. "Nous allons discuter, comme nous le faisons pour toutes les parties du règlement, de tout ce qui doit être mis à jour, révisé, renouvelé de temps en temps", a-t-il déclaré.

"La directive technique à laquelle cela se rapporte n'est pas différente de tout autre règlement qui pourrait devoir être réexaminé ou révisé et où le statu quo demeure. Ce processus est déjà en cours et nous travaillons avec toutes les équipes, pas seulement avec des individus."

"Ce n'était pas une demande des équipes, c'est en fait la FIA qui a suggéré de manière proactive que nous étudiions collectivement cette question, et que nous comprenions le contexte et la manière dont elle a été élaborée, afin qu'elle soit discutée à tous les niveaux du processus décisionnel. Si des changements sont jugés nécessaires, ils seront apportés."

partages
commentaires
Félix da Costa : "La F1, ce n'est plus pour moi"

Article précédent

Félix da Costa : "La F1, ce n'est plus pour moi"

Article suivant

Ferrari : Ce qu'a fait Racing Point, c'est "comme copier à un examen"

Ferrari : Ce qu'a fait Racing Point, c'est "comme copier à un examen"
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021