FIA - Une analyse médicale en temps réel pour les pilotes?

partages
FIA - Une analyse médicale en temps réel pour les pilotes?
Par : Olivier Guillaume
29 mai 2015 à 11:25

Jenson Button, McLaren MP4-30 devant son équipier Fernando Alonso, McLaren MP4-30
Fernando Alonso, McLaren
La voiture accidentée de Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren emmené en hélicoptère

La FIA désire collecter en temps réel les informations relatives à la condition physique des pilotes, rapporte le média italien Omnicorse. Concrètement, le rythme cardiaque, toutes les informations liées à la respiration des pilotes ainsi que leur température sont autant de données qui pourraient être mise à disposition de la FIA à tout moment.

Pour plus de sécurité, l'objectif à terme est donc de développer un système précis d'analyse de toutes les données qui concernent la condition physique des pilotes. Certaines données pourraient s'avérer cruciales au moment de déterminer les causes exactes d'un accident, tel que celui subi par Jules Bianchi l'an dernier au Japon ou encore la mystérieuse sortie de piste de Fernando Alonso durant les essais hivernaux.

L'accident d'Alonso toujours sans réponse

À ce sujet, McLaren a récemment admis que la cause précise de l'accident survenu à Barcelone pourrait demeurer inconnue.

"La télémétrie nous indique qu'il allait bien et nous pouvons vérifier la sensation de blocage juste avant le choc qui a été décrite par notre pilote," explique l'un des Directeurs de McLaren, Jonathan Neale. "Durant les trois semaines qui ont suivi l'accident, nous sommes passés par un processus méticuleux en collaboration avec la FIA. Nous avons analysé la voiture sous tous les angles, dans les moindres détails."

"Le travail de la FIA a été remarquable, nous avons partagé toutes nos données. Mais personne n'a rien trouvé de probant. Ils ont effectué toutes sortes de tests physiques avec Fernando, cela n'a pas été de tout repos pour lui. Mais désormais, nous n'avons plus rien à analyser. La vérité est simplement que personne ne sait précisément ce qui est arrivé."

Trop souvent dans le doute au sujet de l'état de santé exact des pilotes juste avant un choc, la FIA aurait donc décidé de réagir et de mettre au point un système qui lui permettra d'adjoindre ces données aux datas mécaniques indiquées par la télémétrie.

Article suivant
Berger - Les équipes ne doivent plus décider des règles

Article précédent

Berger - Les équipes ne doivent plus décider des règles

Article suivant

Alonso - Les problèmes de McLaren sont de bon augure pour 2016

Alonso - Les problèmes de McLaren sont de bon augure pour 2016

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Olivier Guillaume