Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
18 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
25 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
39 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
74 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
87 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
102 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
109 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
123 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
130 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
144 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
158 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
186 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
193 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
207 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
214 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
228 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
242 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
249 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
263 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
277 jours

La fiabilité au rendez-vous, une première pour Honda

partages
commentaires
La fiabilité au rendez-vous, une première pour Honda
Par :
7 août 2017 à 15:29

Au Grand Prix de Hongrie, les deux McLaren-Honda étaient à l'arrivée. C'était la deuxième fois cette saison après la course de Bakou, mais surtout, à Budapest, le motoriste japonais n'a connu aucun problème de fiabilité majeur.

Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Jonathan Neale, directeur général de McLaren, Yusuke Hasegawa, Honda
Fernando Alonso, McLaren MCL32, Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Yusuke Hasegawa, Honda
Fernando Alonso, McLaren MCL32, Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10, Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Arrêt au stand pour Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32

Ce fut un véritable soulagement pour la légendaire écurie britannique, qui a enfin quitté la dernière place du classement des constructeurs après un début de saison marqué par de nombreux soucis techniques ainsi qu'un manque de vitesse de pointe chronique. Fernando Alonso sixième, Stoffel Vandoorne dixième : McLaren a marqué neuf points précieux sur le Hungaroring.

D'où une certaine satisfaction pour Yusuke Hasegawa, dirigeant de Honda, après un week-end sans accroc sur le Hungaroring, comme il le confie à Motorsport.com : "Je ne peux pas dire que nous sommes confiants, mais nous n'avons vu aucun problème. Nous n'avons eu aucune inquiétude ; c'est la première fois que nous n'avons pas craint l'abandon. Nous avons eu un problème avec le MGU-H sur la voiture de Stoffel le vendredi, mais cette pièce était presque en fin de vie et cela n'a que peu perturbé le programme."

"Je suis raisonnablement satisfait du niveau de performance en course. Nous savions que nous étions compétitifs par rapport au milieu de tableau. Nous nous attendions à obtenir quelque chose entre la septième et la dixième places, en finissant derrière les trois top teams. Je suis content que cette course se soit passée comme prévu."

Malgré sa satisfaction, Hasegawa reconnaît que le chemin à parcourir reste long pour rattraper les motoristes rivaux, à savoir Mercedes, Ferrari et Renault. Honda est toutefois en train de poursuivre le développement de son unité de puissance 2017 à Sakura et à Milton Keynes, dans l'optique d'introduire une quatrième spécification dès que les évolutions auront fait leurs preuves au banc d'essai.

"Bien que nous abordions désormais la trêve estivale sur une bonne lancée, nous ne sommes pas satisfaits de nos résultats d'ensemble lors de la première moitié de saison. Nous poursuivrons notre développement pour progresser et espérons bien entamer la deuxième moitié à Spa-Francorchamps", conclut le Japonais.

 
Article suivant
Brown : Organiser un GP à Londres serait "un défi de taille"

Article précédent

Brown : Organiser un GP à Londres serait "un défi de taille"

Article suivant

Stewart : "Le casque intégral avait été critiqué" comme le Halo

Stewart : "Le casque intégral avait été critiqué" comme le Halo
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Lawrence Barretto