Vers la fin des consignes d'équipe chez Force India ?

L'écurie Force India pourrait bientôt mettre fin aux consignes d'équipe qui ont interdit à ses pilotes de se battre en piste lors des cinq derniers Grands Prix en date.

Vers la fin des consignes d'équipe chez Force India ?
Esteban Ocon, Sahara Force India VJM10 dans le garage
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Otmar Szafnauer, COO, Force India, lors de la conférence de presse
Sergio Perez, Sahara Force India VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India VJM10

Sergio Pérez et Esteban Ocon se sont fréquemment retrouvés sur la même portion de piste en course depuis le début de la saison, avec de nombreux accrochages à la clé, aux conséquences plus ou moins graves selon les cas, ce qui a mené l'équipe à prendre la décision de ne jamais les laisser batailler pour une position. Force India a ainsi gelé les positions au Japon et à Austin, plaçant ses deux monoplaces dans le top 8 à chaque fois.

Or, l'écurie anglo-indienne dispose désormais de 91 points d'avance sur Williams en quatrième place du championnat, un écart qui sera irrattrapable après le Grand Prix du Mexique s'il n'évolue pas, puisque 86 unités seulement seront disponibles lors des deux dernières courses.

Lorsque Motorsport.com lui demande quand est-ce que l'équipe va lever ces consignes, son directeur général Otmar Szafnauer répond : "Sûrement encore une course. Encore une course et nous devrions avoir obtenu la quatrième place. C'est tout ce qui compte. Une fois que nous l'aurons fait, peut-être que nous pourrons nous détendre et faire les choses un peu différemment lors des deux dernières."

Pas de regrets pour Austin

Sergio Pérez a souffert de ces consignes lors du Grand Prix des États-Unis, puisqu'au 30e tour, alors qu'il était juste derrière son coéquipier Esteban Ocon, le Mexicain a vu Carlos Sainz revenir sur ses talons. Pérez a alors demandé à l'équipe qu'Ocon le laisse passer, mais n'a pas eu gain de cause.

"Même si nous avions laissé passer Checo, l'équipe n'aurait pas marqué plus de points", affirme Szafnauer. "La priorité, c'est que nous marquions des points. Vraiment, peu importe qui les marque, nous ne voulons pas les faire échanger de position. Nous voulons éliminer le risque et marquer les points. Une fois que nous serons assurés de la quatrième place, nous changerons des choses."

Lorsqu'il lui est demandé s'il regrette cette décision, étant donné que Pérez a finalement perdu la septième place au profit de Sainz, l'Américain répond : "Non. Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles c'est arrivé, dont celle-ci : quand on en demande trop aux pneus au début, on ne les a pas pour défendre ensuite. Esteban gérait mieux ses pneus et a pu se défendre face à Carlos à la fin."

Propos recueillis par Lawrence Barretto

 
partages
commentaires
Brawn veut un meilleur processus de décision pour les commissaires

Article précédent

Brawn veut un meilleur processus de décision pour les commissaires

Article suivant

Pourquoi la F1 envisage le passage à quatre roues motrices

Pourquoi la F1 envisage le passage à quatre roues motrices
Charger les commentaires
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021