Fin de série pour Force India

Après 14 courses consécutives dans le top 10, les points ont échappé de justesse à Force India à Melbourne.

Fin de série pour Force India
Esteban Ocon, Force India VJM11 Mercedes, au stand
Fernando Alonso, McLaren MCL33 Renault, devant Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33 Renault, Sergio Perez, Force India VJM11 Mercedes, et Esteban Ocon, Force India VJM11 Mercedes
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33 Renault, Sergio Perez, Force India VJM11 Mercedes, et Esteban Ocon, Force India VJM11 Mercedes, au départ
Esteban Ocon, Force India F1 lors de la parade des pilotes
Sergio Perez, Force India VJM11
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33 Renault, Sergio Perez, Force India VJM11 Mercedes
Sergio Perez, Force India VJM11 Mercedes, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Sergio Perez, Force India VJM11 Mercedes
Arrêt au stand pour Sergio Perez, Force India VJM11
Sergio Perez, Force India VJM11 Mercedes, au stand
Sergio Perez, Force India VJM11 Mercedes, quitte les stands

Le Grand Prix d'Australie s'annonçait délicat à négocier pour Force India, qui apportait de nombreuses évolutions sur sa VJM11 après avoir fait rouler une version intermédiaire lors des essais de Barcelone. Au final, le bilan est mitigé : les deux pilotes se sont classés 13e et 15e en qualifications, puis 11e et 12e en course.

En ce qui le concerne, Esteban Ocon n'a jamais été en mesure de jouer les points. Quinzième sur la grille, le Français a pris l'avantage sur Lance Stroll au départ avant d'être dépassé par Valtteri Bottas. Ocon est ensuite remonté à la 12e place au gré des incidents mais a franchi le drapeau à damier à 13 secondes de son coéquipier, alors qu'il était juste derrière à mi-course.

"La course n'a pas été facile", commente le Normand. "C'était très difficile de dépasser, et même si je suis parvenu à doubler Lance Stroll au départ, les écarts se sont vite creusés jusqu'à la voiture de sécurité. Je me suis battu avec Bottas pendant un moment, et après le restart, j'étais proche de pouvoir dépasser Sergio. Notre rythme de course était certainement meilleur qu'en qualifications, mais il nous manque de la performance pour être dans le top 10."

"L'an dernier, nous n'étions pas très performants non plus [à Melbourne] ; certes, c'est pire cette année, mais nous pouvons encore revenir dans la saison, tout peut vite tourner." En effet, en 2017, aucune Force India n'était en Q3, même si toutes deux avaient marqué des points en course.

Sergio Pérez, quant à lui, partait 13e et a également fait face à la remontée de Bottas, mais il a quand même joué les points, imposant lors des 30 derniers tours une pression certaine à un Carlos Sainz nauséeux.

"Nous n'avons pas eu de chance du tout ce week-end, mais il y a quand même des points positifs", estime Pérez. "Nous sommes passés près des points, même s'ils nous ont échappé de peu. J'ai attaqué pendant toute la course, surtout derrière Sainz dans les derniers tours. Je me suis énormément rapproché de lui, mais ça n'a pas suffi. C'est très difficile de dépasser à Melbourne, on l'a vu avec Bottas qui n'arrivait pas à me doubler dans le premier relais. Par ailleurs, la voiture de sécurité virtuelle ne nous a pas aidés du tout, mais ça arrive."

"Je reste satisfait de ma performance et du travail que nous avons effectué en équipe. Nous devrons passer à autre chose et continuer à progresser, mais je crois que nous serons bientôt en position de nous battre pour les points. Espérons que nos progrès se matérialiseront dès Bahreïn. C'est une course où l'on peut dépasser et où la stratégie joue un plus grand rôle qu'à Melbourne", conclut le Mexicain.

 
partages
commentaires
La remontée de Bottas entravée par des problèmes de surchauffe
Article précédent

La remontée de Bottas entravée par des problèmes de surchauffe

Article suivant

Gasly désabusé après une panne de MGU-H

Gasly désabusé après une panne de MGU-H
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021
L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient Prime

L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient

L'expansion de la Formule 1 vers de nouveaux territoires n'a pas forcément été accueillie positivement, mais le Moyen-Orient et l'Afrique représentent de nouvelles régions importantes pour le sport automobile. Et les bienfaits commencent déjà à se faire ressentir.

Formule 1
19 nov. 2021