Finances : le groupe F1 va pouvoir respirer jusqu'à fin 2021

Un avenant lui permettant de respecter son contrat de prêt donne une bouffée d'air frais à la F1.

Finances : le groupe F1 va pouvoir respirer jusqu'à fin 2021

La situation financière de la Formule 1 va s'améliorer, du moins jusqu'à fin 2021, Liberty Media ayant changé les conditions d'un prêt de 2,9 milliards de dollars. D'après son PDG Chase Carey, cela va aider l'entreprise à traverser la crise du coronavirus.

Lire aussi :

Le prêt et la facilité de crédit qu'a la F1 sont liés à un contrat dans lequel les prêteurs spécifient le ratio dette/bénéfices maximal que doit respecter la F1. Ce chiffre ne poserait habituellement pas problème, car les bénéfices annuels de la F1 ont toujours été suffisants pour que ce ratio demeure bien inférieur à la limite en question. Cependant, les bénéfices 2020 vont subir l'impact non négligeable de la pandémie de COVID-19, et la F1 risquait ainsi d'être en infraction avec cette clause.

Liberty a résolu ce problème en négociant un avenant spécifiant que "sous réserve que la F1 respecte certaines conditions supplémentaires", cette clause ne s'appliquera pas avant le 1er janvier 2022. "Cette nouvelle flexibilité dans les contrats liés à nos dettes, en plus d'un bilan comptable solide et d'amples liquidités, vont nous permettre de traverser ces moments difficiles", se félicite Chase Carey.

partages
commentaires
Red Bull est "mieux préparé que jamais depuis 2013"

Article précédent

Red Bull est "mieux préparé que jamais depuis 2013"

Article suivant

Horner s'attend au retour des controverses de l'hiver en Autriche

Horner s'attend au retour des controverses de l'hiver en Autriche
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021