Fisichella : "Il faut continuer d'avancer"

Une course décevante au Nürburgring…GF : Oui, c’est vrai que nous étions déçus dimanche soir mais nous avons depuis beaucoup travaillé pour comprendre ce qu’il s’est passé et ne pas répéter ces mêmes erreurs sur d’autres courses

Une course décevante au Nürburgring…

GF : Oui, c’est vrai que nous étions déçus dimanche soir mais nous avons depuis beaucoup travaillé pour comprendre ce qu’il s’est passé et ne pas répéter ces mêmes erreurs sur d’autres courses. Je pense que nous avons tous tourné la page, retenu les apprentissages qui pouvaient être tirés de cette course et que nous sommes désormais pleinement concentrés sur le prochain rendez-vous. Il faut continuer d’avancer…

Etes-vous content de revenir à Budapest cette année encore ?

GF : C’est un rendez-vous que j’ai toujours bien aimé, c’est un circuit qui me plaît et par le passé je me suis toujours montré plutôt performant. L’an dernier j’ai commis une erreur, j’ai fait un tête à queue mais les conditions étaient vraiment très difficiles. Cette année, ils annoncent des températures très élevées, ce sera un autre challenge à relever !

C’est un Grand Prix généralement apprécié. L’ambiance est-elle particulière à Budapest pendant le week-end de course ?

GF : Oui, c’est vrai que c’est une course sympathique. Il y a toujours beaucoup de public, sans doute car cela tombe pendant la période des vacances d’été. L’ambiance est très décontractée, il y a beaucoup de supporters.

Comment allez-vous commencer à travailler une fois sur place ?

GF : Comme sur chaque Grand Prix, nous ferons une première réunion le jeudi pour discuter de notre programme technique du vendredi. L’objectif une fois encore sera de peaufiner la mise au point de la monoplace et de comprendre le comportement et le niveau de performance des pneumatiques disponibles pour ce week-end. Ensuite, nous ferons le traditionnel tour de circuit à pieds avec nos ingénieurs pour se remettre le circuit en tête, virage après virage. Nous avons désormais une méthode de travail bien rôdée.

Et sur le plan technique, quels sont les domaines qu’il faudra travailler pour gagner en performance ?

GF : C’est un tracé assez sélectif et les conditions de températures très élevées souvent ici compliquent encore un peu la donne, surtout pour les pilotes et les mécaniques. Pour être rapide ici, il faut avant tout des appuis aérodynamiques très élevés, un bon grip et une bonne motricité pour être performant en sortie de virage lent. Nous nous appliquerons donc à travailler sur ces différents paramètres dès le début des essais vendredi.

Source : ING Renault F1 Team

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités