Fisichella : "Nous progressons dans la bonne direction"

Giancarlo, nous sommes à la mi-saison, les deux dernières courses ont été difficiles, vous avez perdu du terrain sur vos concurrents directs, BMW

Giancarlo, nous sommes à la mi-saison, les deux dernières courses ont été difficiles, vous avez perdu du terrain sur vos concurrents directs, BMW. Pensez-vous pouvoir inverser la tendance en Allemagne ?

Les deux dernières courses ont été quelque peu décevantes, il est vrai, d’autant qu’il s’agissait de nos courses à domicile. Nous savions que la lutte avec BMW ne serait pas facile malgré les récents progrès que nous avons enregistrés. Toutes les équipes progressent et nous devons progresser plus rapidement si nous voulons finalement réussir à prendre l’avantage pour décrocher la troisième place au championnat Constructeurs. Nous avançons définitivement dans le bon sens, tout le monde dans l’équipe se donne à fond, il faut simplement continuer ainsi et nos efforts finiront par payer j’en suis convaincu. Ce sera peut être le cas en Allemagne, sinon en Hongrie où nous attendons de belles évolutions.

Cette année le Grand Prix d’Europe se disputera au Nürburgring. Est-ce un tracé qui vous plaît ?

Oui, j’ai de bons souvenirs sur ce circuit. C’est un tracé réputé, dont la nouvelle partie intérieure est plutôt exigeante pour les pilotes et pour les monoplaces. De mon point de vue, l’ancien circuit du Nürburgring est sans doute le plus beau circuit du monde, je suis donc content de venir rouler ici cette saison.

Quel est le secret d’une voiture performante au Nürburgring ?

Ce qui est essentiel c’est d’avoir une bonne traction pour être efficace en sortie de virage. Nous utilisons un package aérodynamique relativement élevé mais le principal souci sur ce circuit est le sous-virage, qui peut être assez important. Nous tâchons donc d’avoir une voiture plus souple sur l’avant en jouant avec les amortisseurs et les barres avant et nous optons pour un réglage arrière plus dur. Je pense que c’est ce sur quoi nous travaillerons en début de week-end.

Ce sera le premier Grand Prix en Allemagne depuis le retrait de Michael Schumacher. Pensez-vous que l’ambiance sera très différente ?

Il y aura peut être moins de spectateurs, peut être pas. Courir sans Michael sera sans doute différent en Allemagne mais nous devons faire avec et continuer d’offrir un spectacle de qualité pour tous les passionnés.

Source : ING Renault F1 Team

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher
Type d'article Actualités