Flashback Brésil 2012 - La controverse du drapeau jaune

L'an dernier, les esprits s'échauffaient chez les fans de F1, certains spectateurs étant convaincus qu'un dépassement de Sebastian Vettel lors du Grand Prix du Brésil avait été opéré sous drapeau jaune, sans être pénalisé

L'an dernier, les esprits s'échauffaient chez les fans de F1, certains spectateurs étant convaincus qu'un dépassement de Sebastian Vettel lors du Grand Prix du Brésil avait été opéré sous drapeau jaune, sans être pénalisé.

Titré pour la troisième fois de sa carrière à l'arrivée, le jeune allemand n'avait pu savourer totalement sa performance dans les jours suivants en raison du lourd climat de suspicion entretenu par un certain nombre d'observateurs, et

les éclaircissements requis par Ferrari

concernant la légalité de la manoeuvre.

Au final,

une tempête dans un verre d'eau

, que Bernie Ecclestone n'avait pas du tout apprécié. Flashback sur sa réaction l'an dernier, près d'un an jour pour jour...

---

Bernie Ecclestone estime que la controverse née autour du dépassement de Vettel est une « vraie blague ».

Le Grand Argentier de la F1 regrette fortement la naissance d’une telle polémique au terme d’une saison fascinante s’étant décidée dans les ultimes kilomètres de la dernière manche de la saison.

Tout comme la FIA, Ecclestone pense qu’il n’y a pas matière à la polémique, et que la manœuvre de dépassement de Vettel est parfaitement régulière.
“C’est dommage, car tout s’était si bien passé”, a déclaré Ecclestone dans le Telegraph. “Ce fut une course superbe, un superbe championnat… Et maintenant, tout le monde parle de cela. Le problème est que personne ne sait ce qu’il se passe”.

Ecclestone sait que la polémique vient d’Espagne, une vidéo ayant rapidement été mise en ligne par de fervents supporters de Fernando Alonso. L'équipe Ferrari s’est contentée de demander un éclaircissement concernant le dépassement, sans faire appel de la décision des commissaires sportifs. Une décision qui irrite cependant Ecclestone.

Dans les règles, normalement, il faut protester. Ils ont manqué le moment. Rien n’arrivera. Que peuvent-ils faire ? Lancer une action civile? Le dossier est mauvais avant même d’être lancé. Il ne se passera rien”.

C’est une vraie blague. Ce qu’ils disent dans la lettre est mauvais. Je ne pense pas qu’une action doive être prise. C’est totalement et fondamentalement néfaste”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Sebastian Vettel , Bernie Ecclestone
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités