Flashback : Dario Franchitti en F1

Le quadruple Champion IndyCar et triple vainqueur de l'Indy 500 Dario Franchitti a annoncé prendre sa retraite le mois dernier

Le quadruple Champion IndyCar et triple vainqueur de l'Indy 500 Dario Franchitti a annoncé prendre sa retraite le mois dernier. Victime d'un accident à Houston, le corps de l’Écossais a dit stop, le moindre contact avec le mur pouvant se révéler paralysant.

Si son palmarès est des plus impressionnants outre-Atlantique, le cousin de Paul di Resta n'a jamais eu sa chance en Formule 1. Si ce n'est un jour de juillet 2000, à Silverstone...

Ce n'était pas la première de Franchitti dans la monoplace reine du sport automobile. En 1995, en tant que vainqueur de l'Autosport Award du meilleur jeune talent, il avait pu expérimenter la nouvelle McLaren, mais ça n'était qu'une demi-journée.

En 2000, c'est Jaguar qui lui propose deux journées complètes d'essais à Silverstone. Jackie Stewart, qui a vendu son écurie Stewart GP à Ford, fait partie de l'establishment. C'est lui, via l'écurie de son fils Paul, qui a mis le pied à l'étrier à Dario Franchitti.

Le jeune retraité se souvient de son moulage de baquet, qui a planté le décor quant à l'ambiance qui régnait dans l'équipe à l'époque...

"J'avais un mauvais pressentiment dès la première fois que je suis allé à l'usine mouler mon baquet. Il y avait un mécanicien qui n'arrêtait pas de me dire ce qui n'allait pas dans l'équipe et qui faisait du mauvais travail" a-t-il déclaré en 2011.

Le premier jour, Franchitti tourne de manière compétitive à moins d'une seconde de Luciano Burti, qui est alors le pilote d'essais attitré de l'équipe. Pressé d'en découdre le lendemain, l'homme aux rouflaquettes tombe de haut quand il entre dans le garage...

"Ma voiture portait le nom de Burti. Ils m'ont mis dans une autre voiture qui était abominable, il y avait du jeu dans la direction, je ne pouvais même pas freiner dans une ligne droite ! J'avais l'impression que l'équipe ne me voulait pas ici. A ce moment-là, j'ai décidé que la F1 voulait m'oublier."

Au final, Franchitti est un des premiers pilotes européens à avoir tenté l'aventure américaine en la traitant comme un programme important. En 1999, le quadragénaire avait été approché par Craig Pollock pour épauler Jacques Villeneuve chez BAR mais avait poliment décliné, préférant se battre aux avant-postes aux USA.

Les Etats-Unis le lui ont bien rendu, avec à ce jour l'un des palmarès les plus fournis de l'histoire du sport.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Luciano Burti , Jacques Villeneuve , Dario Franchitti , Jackie Stewart , Paul di Resta
Équipes McLaren
Type d'article Actualités