Flèches d'Argent Mercedes - Un nom arrivé par accident

La dernière née des voitures de sport chez Mercedes-Benz, la nouvelle AMG GT, ainsi que la victorieuse W05 Hybrid s'inscrivent parfaitement dans la lignée de leurs prestigieuses ancêtres

La dernière née des voitures de sport chez Mercedes-Benz, la nouvelle AMG GT, ainsi que la victorieuse W05 Hybrid s'inscrivent parfaitement dans la lignée de leurs prestigieuses ancêtres. L'occasion de revenir sur l'histoire des Flèches d'Argent (Silberpfeil en Allemand), qui ont dominé les compétitions automobiles durant les années 30.

C'est la presse qui baptise ainsi les bolides d'avant-guerre, mais le terme sera vite repris par le grand public, puis par le constructeur.

Pourtant, le choix d'une livrée argentée serait purement accidentel! La légende raconte en effet qu'en 1934, en raison d'un règlement imposant un poids maximal de 750 kg (hors carburant et pneumatiques), un ingénieur de la marque suggère de poncer la peinture blanche utilisée jusqu'alors par Mercedes-Benz afin de réduire l'embonpoint du véhicule... Du coup, les Mercedes se sont retrouvées nues, avec pour seul habit leur carrosserie en aluminium, arborant ainsi la couleur Silber.

646 ch en 1934 !

Les premières victoires des Flèches d'Argent dans les années 30 sont intimement liées à la carrière du pilote allemand Manfred von Brauchitsch, qui, dès 1934, impose une W25 au Nürburgring.

Mais c'est surtout la W125 qui va concourir à créer la légende, le modèle étant mû par un énorme 8 cylindres développant non moins de 646 ch : une puissance hors du commun à l'époque. Le modèle est alors à même d'atteindre 300 km/h, voire...400, dans une version spéciale.

Avec PB Sepulchre, Autoblog France

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités