Force India a quitté la Chine avec des espoirs

Force India le sait, ce début de saison est fait d'opportunités à saisir. Avec une VJM08 au rythme limité, l'écurie indienne prend son mal en patience avant l'introduction d'une version B attendue pour le Grand Prix d'Autriche, fin juin.

A Shanghai, l'écurie de Vijay Mallya s'est battue avec ses armes, mais cela n'a pas suffi. Le début de course de Nico Hulkenberg était encourageant, l'Allemand prenant notamment le dessus rapidement sur les McLaren, mais sa mécanique en a décidé autrement.

Un développement à poursuivre

Les espoirs de Force India ont ainsi reposé sur Sergio Pérez, qui a opté pour une stratégie à trois arrêts qui a bien failli payer. Tirant profit des circonstances, le Mexicain a finalement échoué à la porte des points en terminant 11e.

"Nous quittons la Chine avec des sentiments mitigés", concède Bob Fernley, Directeur-adjoint de Force India. "Sergio a vraiment été performant et a été malheureux de ne pas voir se performance récompensée par un point. Il était dans de nombreuses bagarres et a pu faire plus ou moins jeu égal avec certains de ses rivaux directs, ce qui offre une vision encourageante pour les prochaines courses."

D'ici Bahreïn, dans quelques jours seulement, il sera difficile pour l'écurie basée à Silverstone d'apporter des modifications majeures à son package. Mais la piste de Sakhir avait réussi à l'équipe l'an dernier avec le podium décroché par Pérez. Fernley préfère donc retenir les points positifs du week-end chinois pour la suite de la saison.

"Tout au long du week-end, il y a eu des signes encourageants par rapport à notre performance et nous pouvons nous appuyer là-dessus alors que le développement de la VJM08 se poursuit."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Hülkenberg , Sergio Pérez
Équipes Force India
Type d'article Actualités
Tags bilan, objectifs, reaction, shanghai