Force India : Mieux vaut sortir un concurrent qu'un coéquipier

S'il n'est évidemment pas question de pousser Pérez et Ocon à mettre dehors un rival en piste, il reste préférable de choisir cette option si elle est la seule alternative à un accrochage entre coéquipiers.

Force India : Mieux vaut sortir un concurrent qu'un coéquipier
Esteban Ocon, Force India VJM11 et Sergio Perez, Force India VJM11
Sergio Perez, Force India VJM11 Mercedes, devant Esteban Ocon, Force India VJM11 Mercedes, Sergey Sirotkin, Williams FW41 Mercedes, Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33 Renault, et Brendon Hartley, Toro Rosso STR13 Honda
Sergio Perez, Force India
Esteban Ocon, Force India VJM11
Esteban Ocon, Force India VJM11
Sergio Perez, Force India VJM11
Sergio Perez, Force India VJM11
Esteban Ocon, Force India VJM11
Sergio Perez, Force India VJM11
Vue détaillée du fond plat de la Force India VJM11
Esteban Ocon, Force India VJM11
Esteban Ocon, Force India F1

La saison 2017 avait été marquée, chez Force India, par les accrochages trop souvent survenus entre Esteban Ocon et Sergio Pérez, avant que l'équipe n'impose des consignes strictes. Le circuit de Bakou, que la F1 retrouve ce week-end, avait d'ailleurs été le théâtre de l'une de ces frictions, coûtant de gros points à l'écurie indienne. 

En ce début de saison, la monoplace des deux hommes accuse un retard de performance qui voit le compteur plafonner à un petit point au championnat pour le moment, tandis que le Grand Prix de Chine a ravivé quelques mauvais souvenirs lorsque Pérez et Ocon sont passés tout près de la correctionnelle dans le premier tour. Le premier tour, c'est justement un instant décisif qui a compromis les récentes courses des deux pilotes.

"Le premier tour, particulièrement le départ, est très, très difficile à gérer", souligne au micro de Sky Sports Otmar Szafnauer, directeur de l'exploitation chez Force India. "Il y a toutes sortes de variables qui sont hors de contrôle, y compris lorsque Hülkenberg [à Shanghai] ou une Renault part au large sur une surface où l'adhérence n'est pas la même, puis revient juste devant votre coéquipier."

"Ce qui s'est passé était un peu malheureux pour nous, mais c'est très difficile de contrôler un départ ou un incident dans le premier tour. Nous devons mettre l'accent sur le fait de dire au pilote que, s'il y a un choix entre sortir un concurrent ou votre coéquipier, il faut toujours choisir le concurrent." 

"J'ai eu quelques expériences en course automobile, et c'est vraiment dur, car il y a des décisions à prendre en une fraction de seconde. Si vous savez qui est derrière vous et qu'il y a un choix à faire dans cette fraction de seconde, il faut choisir un concurrent et pas votre coéquipier, c'est ce que nous leur disons, et ils le comprennent. Je pense qu'à l'avenir, ce sera dans leur esprit au départ, mais c'est très, très difficile."

Enfin le vrai package pour Bakou

Les trois premiers Grands Prix de la saison se sont avérés délicats pour une équipe qui était ces deux dernières saisons la quatrième force du plateau, mais les évolutions apportées sur la VJM11 pourraient commencer à porter leurs fruits ce week-end.

"Avant tout, nous devions avoir sur la voiture toutes les pièces que nous avions conçues et développées en soufflerie, puis une fois cela fait, nous devions avoir une bonne compréhension de la monoplace", précise Szafnauer.

"Comme toujours, il y a le retour d'informations des pilotes dans le monde réel, et les données que l'on collecte en piste, pas uniquement la soufflerie et la CFD. On fait de la corrélation avec ce que l'on pense avoir puis on commence à faire des changements, et c'est ce processus qu'il faut suivre pour développer cette voiture et en faire une auto compétitive."

"Ce n'était pas possible pendant les essais hivernaux. Je pense que la voiture que nous avons ici aujourd'hui est celle que nous aurions dû avoir lors des essais hivernaux. Désormais, nous apprenons et nous faisons du développement pour aller de l'avant."

partages
commentaires
Union sacrée autour de Verstappen chez Red Bull
Article précédent

Union sacrée autour de Verstappen chez Red Bull

Article suivant

Technique - Les réglages adoptés par les F1 à Bakou

Technique - Les réglages adoptés par les F1 à Bakou
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021