Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
43 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
50 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
64 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
78 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
92 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
99 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
113 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
127 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
134 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
148 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
155 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
169 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
183 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
211 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
218 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
232 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
239 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
253 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
267 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
274 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
288 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
302 jours

Force India sous administration judiciaire

partages
commentaires
Force India sous administration judiciaire
Par :
28 juil. 2018 à 06:22

L'écurie indienne a été placée sous administration judiciaire vendredi soir, dans l'attente d'un changement de mains désormais très probable, voire imminent.

Sergio Perez, Force India VJM11
Bob Fernley, directeur adjoint Force India, lors de la conférence de presse
Esteban Ocon, Force India VJM11
Sergio Perez, Force India VJM11
Le nez et l'aileron avant de la Force India VJM11
Sergio Perez, Force India
Le volant de la Force India VJM11
Nez et aileron avant d'une Force India VJM11

Vendredi soir, l'écurie Force India a été placée sous administration judiciaire après une audience qui s'est déroulée à la Haute Cour de justice de Londres. Ce processus permet à l'équipe de poursuivre ses activités normalement en attendant qu'un accord soit conclu avec un potentiel nouveau propriétaire.

Le directeur adjoint Bob Fernley n'était pas à Budapest vendredi pour le Grand Prix de Hongrie puisqu'il est resté à Londres afin d'assister à l'audience. "Un administrateur a été désigné ce soir par la cour pour Force India F1", a-t-il simplement confirmé à Motorsport.com tard dans la soirée. L'écurie n'a fait aucun commentaire officiel.

La santé financière de Force India est délicate depuis plusieurs mois et s'est aggravée en 2018, Sergio Pérez qualifiant jeudi la situation de "critique". La structure a de nombreuses dettes, notamment envers son motoriste Mercedes ainsi que son pilote mexicain. Les deux parties auraient d'ailleurs été impliquées dans certaines des différentes actions qui ont mené au placement sous administration judiciaire, afin de préserver leurs intérêts ainsi que l'avenir de l'écurie.

Lire aussi :

Ces dernières semaines, plusieurs investisseurs ont été liés à Force India. La rumeur la plus récente et la plus insistante fait état d'un possible rachat par Lawrence Stroll, le père du pilote Williams Lance Stroll.

Vendredi dans le paddock du Hungaroring, le directeur des opérations de Force India, Otmar Szafnauer, a fait savoir que des nouvelles étaient attendues assez rapidement sur ce front. "Je pense que c'est imminent", a-t-il confié. "Je sais qu'il y a des discussions en cours en coulisses, et je ne suis pas dans le secret car c'est une question d'actionnariat. Je ne suis pas actionnaire, sinon j'en saurais plus. Ce sera très bientôt."

Actionnaire principal et fondateur de Force India, Vijay Mallya a toujours assuré qu'il ne cherchait pas à vendre son écurie à tout prix mais qu'il tiendrait compte de toute offre sérieuse. L'homme d'affaires indien est cependant en proie à de nombreux ennuis judiciaires dans son pays, et ne peut pas accompagner son équipe sur les courses depuis deux ans puisqu'il est contraint de rester sur le territoire britannique.

En mai dernier, il avait tout de même initié sa prise de recul en quittant ses fonctions de directeur de Force India, laissant sa place au conseil d'administration, tout en conservant son poste de team principal.

Propos recueillis par Adam Cooper

Article suivant
Gagnez des places pour le GP d'Italie 2018 de F1 !

Article précédent

Gagnez des places pour le GP d'Italie 2018 de F1 !

Article suivant

"McLaren devra attendre longtemps" pour avoir James Key

"McLaren devra attendre longtemps" pour avoir James Key
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Force India
Auteur Basile Davoine