Force India - Des accords commerciaux "sophistiqués" avec Pérez pour 2017

Voilà plusieurs mois que Sergio Pérez déclare que ses mécènes et lui n'ont pris aucune décision sur son avenir, notamment pour la saison 2017 de Formule 1, tandis que Force India affirme disposer d'un contrat avec le Mexicain.

Force India - Des accords commerciaux "sophistiqués" avec Pérez pour 2017
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Sergio Perez, Sahara Force India
Robert Fernley, directeur adjoint Sahara Force India F1 lors de la conférence de la FIA
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Sergio Perez, Sahara Force India F1 avec des fans
Sergio Perez, Sahara Force India F1
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Robert Fernley, Team Principal Sahara Force India F1 Team lors de la conférence de presse de la FIA

Alors, où se trouve la vérité ? Bob Fernley, directeur adjoint de l'écurie, affirme que Sergio Pérez va rester au sein de Force India et qu'il ne s'agit que d'une question de formalités visant à satisfaire le sponsor.

En effet, Pérez aurait signé un nouveau contrat il y a quelques semaines, mais les accords de sponsoring qui y sont liés n'ont pas encore été finalisés.

"La clé, c'est que les contrats des pilotes sont établis, et avec Checo, il y a des accords commerciaux assez sophistiqués", explique Fernley pour Motorsport.com. "Ces derniers doivent être respectés, et on ne peut le faire que quand on a les contrats des pilotes, on ne peut pas le faire dans l'autre sens. Donc les discussions sont en cours."

"Je ne vois aucune raison pour que Checo ne reste pas avec nous, et j'espère que les partenaires resteront également avec nous. Les accords commerciaux sont des accords commerciaux, et il faut que chacun fasse de son mieux dans ces accords."

"C'est assez sophistiqué avec Checo, et il y a un certain nombre de sponsors qui sont liés via le programme mexicain, donc cela prend du temps. Ces gens, du moins certains d'entre eux, ont été très occupés avec les Jeux Olympiques, donc il n'y a pas eu de discussions ces dernières semaines. J'imagine que cela se fera en septembre."

Pérez n'a pas caché la possibilité de quitter Force India si ses sponsors venaient à préconiser cette éventualité, se montrant assez clair à plusieurs reprises dans les médias, mais l'équipe ne lui en tient pas rigueur.

"Nous ne nous offusquons de rien", poursuit Fernley. "Ce sont des négociations commerciales, et quand il y a des négociations commerciales, on se positionne publiquement. C'est normal qu'il veuille le faire du mieux possible, tout comme nous. Ces choses-là prennent du temps, et ça va finir par s'arranger."

Pas de plan B

Et si Pérez venait bel et bien à quitter l'écurie ? Force India n'envisage pas cette option et n'a tenu de discussions avec aucun autre pilote, malgré la présence potentielle d'hommes d'expérience sur le marché des transferts.

"Je pense que ce serait complètement déplacé", estime Fernley. "Nous avons un contrat avec Checo, et il serait complètement incorrect de notre part de discuter de quoi que ce soit avec d'autres pilotes. Je ne vois pas de raison pour que l'accord ne se concrétise pas, donc pour moi, ce n'est pas quelque chose dont il faille s'inquiéter à ce stade."

"Si le cas se présente, nous étudierons la situation, mais je doute que nous ayons qui que ce soit d'autres que Nico et Checo dans la voiture."

Propos recueillis par Adam Cooper

 

T-Shirt Force India sur Motorstore.com
T-Shirt Force India sur Motorstore.com
partages
commentaires
De bonnes performances pour Ferrari "compte tenu des dégâts"
Article précédent

De bonnes performances pour Ferrari "compte tenu des dégâts"

Article suivant

Stats - Rosberg égale Häkkinen et Räikkönen !

Stats - Rosberg égale Häkkinen et Räikkönen !
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021