Force India : "Hülkenberg savait exactement ce qu'il faisait"

La pénalité infligée à Nico Hülkenberg à Abu Dhabi après avoir court-circuité un virage pour doubler Sergio Pérez a, selon Bob Fernley, créé une jurisprudence.

Force India : "Hülkenberg savait exactement ce qu'il faisait"
Esteban Ocon, Force India VJM10
Départ : Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17 et Esteban Ocon, Sahara Force India VJM10 en lutte pour une position
Bob Fernley, Team Principal adjoint Force India, lors de la conférence de presse
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault F1 Team RS17, devant Sergio Perez, Force India VJM10, et Esteban Ocon, Force India VJM10
Nico Hulkenberg, Renault F1 Team RS17
Sergio Perez, Force India VJM10, devant Esteban Ocon, Force India VJM10, et Felipe Massa, Williams FW40
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17 bloque une roue pendant la lutte avec Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17

Dans le premier tour du Grand Prix d'Abu Dhabi, Nico Hülkenberg a doublé Sergio Pérez en coupant la chicane formée par les virages 11-12-13 du circuit de Yas Marina, sans rendre sa position au Mexicain par la suite. Les commissaires ont rapidement sanctionné le pilote Renault, lui infligeant une pénalité de cinq secondes à purger lors de son arrêt au stand.

Néanmoins, Hülkenberg a pu se constituer une avance suffisante sur Pérez avant son arrêt pour être en mesure de repartir devant la Force India après son passage par les stands, ce qui a provoqué l'incompréhension et la colère dans l'écurie indienne, qui a jugé la sanction trop légère. Hülkenberg a finalement terminé sixième du Grand Prix, devant Pérez.

Selon Bob Fernley, la sanction insuffisante infligée au pilote Renault démontre une faille du règlement, et crée surtout une jurisprudence pour l'avenir.

"C'était vraiment une décision clémente", s'offusque le directeur adjoint de Force India auprès de Motorsport.com. "Ça aurait dû être une situation où les positions s'inversaient immédiatement. La pénalité de cinq secondes fait qu'il n'y a pas eu de désavantage pour lui. Le gain était énorme, si l'on regarde où il est sorti de la piste, il aurait pu aller faire des courses à Dubaï puis revenir. Ce n'est pas un bon précédent, c'est une décision lâche."

Bob Fernley a indiqué qu'il n'avait pas discuté de cette affaire avec le directeur de course Charlie Whiting, mais n'a pas caché ses préoccupations. "C'est fait, on ne peut pas revenir dessus. Passons à autre chose, mais je crois que c'est inquiétant pour l'avenir", déplore-t-il.

Aussitôt la manœuvre de Hülkenberg effectuée, Pérez s'est plusieurs fois plaint à la radio et a demandé à ce que l'Allemand lui rende sa position. Selon Andrew Green, directeur technique de Force India, l'ancien pilote de l'équipe de Silverstone savait très bien qu'il allait tirer profit de son geste.

"C'était une stratégie délibérée de sa part", regrette-t-il. "Il savait exactement ce qu'il faisait. Pour dépasser, il a dû couper la chicane, car il n'y avait aucune façon de doubler dans la ligne droite. Il savait qu'il resterait devant, qu'il n'aurait qu'une pénalité de cinq secondes. Le règlement est complètement imparfait."

"On incite désormais à couper le virage, rester devant l'autre, puis prendre de l'avance avant de purger la pénalité. C'est tout simplement injuste. Le pilote n'a pas été pénalisé. Il a été récompensé d'avoir fait ça. C'est n'importe quoi."

Lors des quatre cas de figure similaires à celui-ci cette saison, les commissaires ont à chaque fois sanctionné le pilote incriminé d'une pénalité de cinq secondes : Pérez sur Grosjean à Spa ; Palmer sur Alonso à Monza, Verstappen sur Räikkönen à Austin et Grosjean sur Alonso à Mexico.

Propos recueillis par Lawrence Barretto

partages
commentaires
Honda aura plus autorité avec Toro Rosso qu'avec McLaren
Article précédent

Honda aura plus autorité avec Toro Rosso qu'avec McLaren

Article suivant

100 tours pour Kubica lors de son premier test avec la Williams 2017

100 tours pour Kubica lors de son premier test avec la Williams 2017
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021