Force India aurait dû décider de l'inversion des positions plus tôt

Force India a reconnu qu'il aurait probablement fallu imposer des consignes d'équipe pour échanger les positions de Sergio Pérez et Esteban Ocon lors du Grand Prix du Canada.

L'après-course à Montréal a été marquée par les discussions sur la gestion de la course par l'équipe indienne, qui semblait avoir une chance de monter sur le podium à la condition qu'Ocon puisse dépasser son équipier, le Français bénéficiant de gommes supertendres bien plus fraîches que Pérez.

Cependant, Force India, devant l'insistance du Mexicain, n'a finalement pas donné l'ordre d'inverser les positions, ce qui a entraîné une perte de temps des deux VJM10 en lutte face à la Ferrari de Sebastian Vettel et, finalement, une cinquième et une sixième places presque décevantes alors même que Daniel Ricciardo, qui a fini troisième, était longtemps à portée.

Otmar Szafnauer, le directeur de l'exploitation de la structure de Silverstone, reconnaît avec le recul qu'il y avait mieux à faire, et notamment que le muret des stands avait réagi trop tard.

Interrogé par Motorsport.com, il explique : "Le recul est une chose merveilleuse parce qu'on a plus d'informations. Ce que j'aurais fait est peut-être de les faire changer de position plus tôt, juste après que les Ferrari se soient arrêtées."

"On peut faire remonter les pneus en température et il n'y a aucun risque venant de derrière. Ensuite, si rien ne se passe, on a toujours du temps pour inverser de nouveau [les positions]. Nous n'avons pas fait cela, nous avons commencé à en discuter un peu tard et ensuite, après, il était trop tard."

Szafnauer explique que Force India craignait à la fois la perte de temps dans l'échange de positions mais aussi les risques pour les températures pneumatiques. "Nous avons envisagé de les inverser [...], mais il y a beaucoup de choses qui se passent quand on inverse les positions. On perd du temps [...] mais, plus important, on perd de la température pneumatique, et la température des pneus est vraiment cruciale."

"Donc si on fait cela, on ne revient pas dans le rythme immédiatement. Nous avions les Ferrari qui revenaient, donc il y a des doutes. Nous allons analyser cela. Mais si nous les avions fait inverser les positions, je ne pense pas qu'Esteban l'aurait dépassé."

Arrêter Pérez

Dans son habituelle vidéo de débriefing postée après la course, le responsable de la stratégie de Mercedes, James Vowles, a expliqué que l'équipe basée à Silverstone aurait pu aller vers une autre option. Ainsi, Force India aurait pu maintenir Vettel derrière en fin d'épreuve et également avoir une opportunité pour ses deux monoplaces de passer Ricciardo, en arrêtant Pérez au moment où Ocon l'a rattrapé. 

"L'équipe a essayé d'inverser la position des voitures pour se donner la meilleure chance de podium, mais n'a pas réussi. Cependant, le team aurait dû faire rentrer Pérez. S'ils avaient fait rentrer Pérez, ils seraient ressortis devant Kimi [Räikkönen] juste après qu'il se soit arrêté, et cela les aurait ensuite placés dans la situation où ils auraient enlevé des possibilités à Ferrari [avec Vettel, ndlr]."

"Ferrari a une voiture qui a des pneus avec 60 tours à la fin de la course, une voiture très compromise. Nous avons vu Grosjean le faire [après s'être arrêté au premier tour] mais ce n'est pas la course la plus rapide, et si Vettel s'était arrêté à ce moment-là, il serait ressorti derrière Pérez, ce qui aurait été une situation compliquée."

"Cela permet à Esteban d'essayer d'attaquer Ricciardo pour cette troisième place et, s'il ne réussit pas, Pérez serait de nouveau revenu et cela lui aurait permis de dépasser avec des pneus bien plus frais. Cela aurait offert une bonne opportunité à Force India."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sergio Pérez , Esteban Ocon
Équipes Force India
Type d'article Actualités