Force India s'en mord encore les doigts

Quelques jours plus tard, Force India maudit toujours son système d'écrous de roues qui lui a coûté si cher à Sepang le week-end dernier

Quelques jours plus tard, Force India maudit toujours son système d'écrous de roues qui lui a coûté si cher à Sepang le week-end dernier. Alors que les monoplaces de l'écurie indienne affichaient un rythme excellent depuis le vendredi, Paul di Resta et Adrian Sutil ont vu leur course virer au cauchemar dès les premiers arrêts au stand. Finalement, tous deux ont été contraints à l'abandon. Pourtant, Force India pouvait nourrir de très grosses ambitions avec le potentiel affiché. Repartir de la Malaisie avec un bon paquet de points n'était pas utopique, comme le rappelle Vijay Mallya. "C'est plus qu'une profonde déception. C'est une extrême déception", a-t-il confié. "Les voitures étaient rapides, très compétitives : nous étions en course avec Mercedes sans problème, bien plus rapide que les McLaren, je voudrais même croire plus rapide que les Lotus. C'était vraiment agréable jusqu'à ces problèmes d'écrous de roues." Pour Paul di Resta, la septième place finale était largement accessible sans ce lot de soucis. L’Écossais est encore frustré par les mésaventures rencontrées par son équipe dans les stands. "J'aurais probablement pu faire septième sans ce premier arrêt durant lequel j'ai perdu tout ce temps. C'est très frustrant étant donné notre rapidité tout au long du week-end. Les problèmes d'écrous de roues peuvent être réglés pour la Chine, la performance ne peut pas l'être aussi vite, et c'est pourtant ce qui a été un évènement majeur de ce que nous avions accompli", a-t-il résumé.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Paul di Resta , Adrian Sutil
Équipes McLaren , Mercedes , Force India
Type d'article Actualités