Force India stupéfait par les recherches des top teams pour 2019

Le détail des données fournies par les grandes équipes de Formule 1 en vue de la réglementation 2019 est un exemple "incroyable" de leurs ressources supérieures, estime Force India.

La Commission F1 a voté fin avril pour des modifications de dernière minute afin de faciliter les dépassements. Celles-ci incluent un nouveau design des lames sur le côté de l'aileron avant pour empêcher les écuries de manipuler les flux d'air comme elles le font actuellement et leur faire revoir le concept de leur monoplace en général.

Cela pourrait contraindre les équipes à se focaliser sur la voiture 2019 plus tôt, et celles qui ont davantage de ressources tireront probablement leur épingle du jeu. En tout cas, Andrew Green et Otmar Szafnauer, respectivement directeur technique et directeur général de Force India, estiment que les données CFD fournies par les équipes pour contribuer à l'étude réalisée par la FIA démontrent un contraste au niveau des ressources.

"Les données que nous avons reçues étaient anonymes, mais nous avons pu les consulter", explique Green. "Le niveau de détail dans lequel certaines équipes ont pu travailler en si peu de temps est incroyable. Nous sommes restés en surface lors des deux semaines que nous avons eues. Nous avons fait ce que nous avons pu avec ce que nous avions et nous l'avons soumis à la FIA. Nous avons regardé ce qu'avaient soumis les autres équipes et nous nous sommes dit : 'Wow, pour nous c'est au moins un mois de travail'. Nous ne pouvons pas nous battre face à ça. C'est juste incroyable ce que certaines équipes ont pu faire dans ce laps de temps. Nous sommes jaloux de ce dont elles sont capables."

Szafnauer indique que c'est "phénoménal" et purement lié à la puissance financière de ces écuries, ajoutant : "Si nous avions deux fois plus d'employés, nous pourrions le faire aussi."

Directeur de Red Bull Racing, Christian Horner s'est montré critique quant aux changements pour 2019, affirmant que ceux-ci vont coûter "des millions d'euros". Green n'est toutefois pas convaincu, et Szafnauer est également en désaccord avec Horner, ce dernier ayant déclaré que la décision pour 2019 se basait sur des "recherches immatures".

"Davantage de recherches ont été faites cette fois que dans toute l'Histoire des changements des réglementations", affirme Szafnauer. "Peut-être que ce n'est pas suffisant, mais c'est plus que jamais."

Selon Green, les monoplaces actuelles n'avaient fait l'objet d'aucune recherche de la part des équipes, contrairement à la réglementation 2019. Il estime que ce sera une étape cruciale pour la F1, qui va tester les modifications bien plus importantes prévues pour 2021 : "C'est la meilleure opportunité de prouver que le chemin qui est emprunté est le bon, ou non. Nous le saurons l'an prochain plutôt que d'attendre jusqu'à 2021."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Force India
Type d'article Actualités
Tags technique