Après son forfait à Melbourne, McLaren approuve le nouveau protocole

Les mesures prises par les instances dirigeantes de la Formule 1 ont la confiance de l'écurie McLaren.

Après son forfait à Melbourne, McLaren approuve le nouveau protocole

Cela paraît déjà très loin : il y a trois mois et demi, McLaren déclarait forfait pour le Grand Prix d'Australie juste avant la première séance d'essais libres, un cas de coronavirus ayant été découvert dans ses rangs. La course de Melbourne n'avait pas tardé à être annulée, et la pandémie de COVID-19 a empêché le lancement de la saison 2020 jusqu'à ce week-end, où les moteurs devraient rugir à nouveau au Red Bull Ring.

Des directives très strictes sont désormais imposées à toutes les personnes dont la présence dans le paddock est nécessaire afin d'empêcher la propagation de la maladie, ce qui donne à Andreas Seidl l'espoir qu'un cas de COVID-19 ne soit cette fois pas synonyme de forfait.

"Je suis très satisfait du plan qui a été développé sous la direction de la FIA, qui nous donne des procédures très claires pour l'exécution du week-end de course en Autriche", déclare le directeur de l'écurie McLaren. "La différence avec l'Australie, c'est que nous avons désormais un concept clair d'isolation des équipes. En Autriche, il y aura ces différents groupes, et nous constituons de surcroît des sous-groupes au sein de l'équipe."

Lire aussi :

"La politique est claire. Si quiconque développait des symptômes, nous dépisterions immédiatement la personne en question dans le paddock, ainsi que ses contacts proches – autrement dit, tous les membres de ce sous-groupe. Nous aurions les résultats du dépistage en l'espace de quelques heures, ce qui nous permettrait de prendre une décision rapide quant à la suite des événements. Si quelqu'un est positif, il doit être isolé de l'équipe et ne peut pas continuer. Mais tous ceux qui ne sont pas affectés ou sont négatifs peuvent simplement continuer."

Si jamais l'un de ses membres présents au circuit s'avérait contaminé, McLaren ferait venir en remplacement un autre employé parmi ceux qui vont rester en stand-by en Angleterre. Tout le personnel de l'équipe de course a fait l'objet de dépistages réguliers ces dernières semaines, négatifs dans tous les cas. Cependant, Seidl ne crie pas victoire pour autant : "Soyons francs, le risque est présent. En fin de compte, c'est un virus, et comme on l'a vu, il peut se répandre très vite."

"Mais en même temps, avec toutes les mesures désormais en vigueur, avec le dépistage de tout le monde avant même l'arrivée au circuit, et ayant suivi ça pendant plusieurs semaines désormais, nous pensons que nous arriverons en Autriche bien préparés. Nous savons qu'une contamination de membres de l'équipe peut se produire à tout moment, et il est important que nous suivions les procédures en vigueur avec rigueur."

partages
commentaires

Voir aussi :

Comment les équipes abordent l'Autriche sur le plan technique

Article précédent

Comment les équipes abordent l'Autriche sur le plan technique

Article suivant

La distanciation physique va influencer la position des commissaires

La distanciation physique va influencer la position des commissaires
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren
Auteur Benjamin Vinel
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021