Après son forfait à Melbourne, McLaren approuve le nouveau protocole

Les mesures prises par les instances dirigeantes de la Formule 1 ont la confiance de l'écurie McLaren.

Après son forfait à Melbourne, McLaren approuve le nouveau protocole

Cela paraît déjà très loin : il y a trois mois et demi, McLaren déclarait forfait pour le Grand Prix d'Australie juste avant la première séance d'essais libres, un cas de coronavirus ayant été découvert dans ses rangs. La course de Melbourne n'avait pas tardé à être annulée, et la pandémie de COVID-19 a empêché le lancement de la saison 2020 jusqu'à ce week-end, où les moteurs devraient rugir à nouveau au Red Bull Ring.

Des directives très strictes sont désormais imposées à toutes les personnes dont la présence dans le paddock est nécessaire afin d'empêcher la propagation de la maladie, ce qui donne à Andreas Seidl l'espoir qu'un cas de COVID-19 ne soit cette fois pas synonyme de forfait.

"Je suis très satisfait du plan qui a été développé sous la direction de la FIA, qui nous donne des procédures très claires pour l'exécution du week-end de course en Autriche", déclare le directeur de l'écurie McLaren. "La différence avec l'Australie, c'est que nous avons désormais un concept clair d'isolation des équipes. En Autriche, il y aura ces différents groupes, et nous constituons de surcroît des sous-groupes au sein de l'équipe."

Lire aussi :

"La politique est claire. Si quiconque développait des symptômes, nous dépisterions immédiatement la personne en question dans le paddock, ainsi que ses contacts proches – autrement dit, tous les membres de ce sous-groupe. Nous aurions les résultats du dépistage en l'espace de quelques heures, ce qui nous permettrait de prendre une décision rapide quant à la suite des événements. Si quelqu'un est positif, il doit être isolé de l'équipe et ne peut pas continuer. Mais tous ceux qui ne sont pas affectés ou sont négatifs peuvent simplement continuer."

Si jamais l'un de ses membres présents au circuit s'avérait contaminé, McLaren ferait venir en remplacement un autre employé parmi ceux qui vont rester en stand-by en Angleterre. Tout le personnel de l'équipe de course a fait l'objet de dépistages réguliers ces dernières semaines, négatifs dans tous les cas. Cependant, Seidl ne crie pas victoire pour autant : "Soyons francs, le risque est présent. En fin de compte, c'est un virus, et comme on l'a vu, il peut se répandre très vite."

"Mais en même temps, avec toutes les mesures désormais en vigueur, avec le dépistage de tout le monde avant même l'arrivée au circuit, et ayant suivi ça pendant plusieurs semaines désormais, nous pensons que nous arriverons en Autriche bien préparés. Nous savons qu'une contamination de membres de l'équipe peut se produire à tout moment, et il est important que nous suivions les procédures en vigueur avec rigueur."

partages
commentaires

Voir aussi :

Comment les équipes abordent l'Autriche sur le plan technique

Article précédent

Comment les équipes abordent l'Autriche sur le plan technique

Article suivant

La distanciation physique va influencer la position des commissaires

La distanciation physique va influencer la position des commissaires
Charger les commentaires
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021